Haïti: le gouvernement reporte la rentrée des classes

Une salle de classe endommagée par le séisme à Camp-Perrin, le 24 août.
Une salle de classe endommagée par le séisme à Camp-Perrin, le 24 août. AFP - RICHARD PIERRIN

Le 14 août, le sud d’Haïti était ravagé par un puissant tremblement de terre de 7,2 sur l’échelle de Richter tuant plus de 2 200 personnes. Des dizaines de milliers de bâtiments ont été détruits parmi lesquels un nombre important d’établissements scolaires. C’est pourquoi le gouvernement a décidé de reporter la rentrée, prévue ce lundi 6 septembre. Mais les conséquences de cette catastrophe naturelle ne sont pas la seule cause de la décision des autorités haïtiennes.

Publicité

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

L’évaluation des écoles dans les trois départements du sud affectés par le séisme n’est pas encore achevée mais le report de la rentrée scolaire y est une évidence : sur le tiers déjà inspectés, 15% des écoles se révèlent totalement détruites et 60% sont endommagées.

Réparer ce qui peut l’être et construire quand c’est nécessaire des structures semi-permanentes pour accueillir les élèves, cela prendra du temps mais le gouvernement et ses partenaires internationaux comme l’Unicef veulent éviter que les enfants ne restent trop longtemps sans classes.

Dans la Grand Anse, les Nippes et le département du Sud, la rentrée aura donc lieu le 4 octobre. Mais la reprise des cours est également reportée dans le reste du pays : les écoles ne doivent pas rouvrir avant le 21 septembre.

En l’annonçant jeudi, le Premier ministre Ariel Henry a mis en avant les difficultés socio-économiques et a évoqué travailler à l’octroi d’allocations aux parents d’élèves et aux professeurs. Le fait est qu’à quelques jours du début annoncé de l’année scolaire, son gouvernement n’avait pas encore pris de telles mesures d’accompagnement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI