États-Unis: les républicains vent debout contre l'extension de l'obligation vaccinale

La gouverneur trumpiste du Dakota du Sud Kristi Noem promet d'attaquer Joe Biden en justice pour sa décision d'étendre l'obligation vaccinale contre le Covid-19.
La gouverneur trumpiste du Dakota du Sud Kristi Noem promet d'attaquer Joe Biden en justice pour sa décision d'étendre l'obligation vaccinale contre le Covid-19. AP - Charlie Neibergall

Au lendemain de l’obligation vaccinale décidée par Joe Biden pour 100 millions de travailleurs du public et du privé, les républicains sonnent la révolte. Plusieurs gouverneurs conservateurs promettent de combattre l’obligation vaccinale devant les tribunaux. 

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salves

La fronde est venue des gouverneurs les plus conservateurs. Ces républicains appellent à la désobéissance civile contre l’obligation vaccinale décidé par la Maison Blanche pour deux tiers des travailleurs américains.

« Rendez-vous au tribunal Joe Biden ! » s’emporte la gouverneure du Dakota du Sud. Sur Twitter Kristi Noem promet de se tenir debout pour défendre la liberté.

Son de cloche identique en Géorgie, au Nebraska et en Floride. « Nous allons nous battre » promet Ron DeSantis. « Comment en sommes-nous arrivés à mettre quelqu’un au chômage parce qu’il ne veut pas se vacciner ? », s’interroge ce fidèle de Donald Trump, lui qui fait justement partie des gouverneurs épinglé la veille par le président des États-Unis pour son opposition farouche au port du masque notamment dans les écoles.

« Ceci n’est pas un jeu », leur répond Joe Biden pour lequel ces gouverneurs sont tout simplement désinvoltes avec la santé des Américains.

►À lire aussi : Covid-19: face à la montée du variant Delta, Joe Biden étend la vaccination obligatoire

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI