États-Unis: Trump réclame de nouveaux décomptes de voix au Texas

Donald Trump remet en cause les résultats du comté de Harris, après le recompte des voix dans celui de Maricopa, dans l'Arizona.
Donald Trump remet en cause les résultats du comté de Harris, après le recompte des voix dans celui de Maricopa, dans l'Arizona. REUTERS - Caitlin O'Hara

Un rapport présenté au Sénat de l’Arizona à la suite de la nouvelle étude des bulletins dans le compté de Maricopa par l’entreprise pro-Trump Cyber Ninjas est sans appel : Donald Trump a bien perdu et même un peu plus que ce qui avait été compté à la suite de l’élection. Pas en reste, l’ancien président a demandé, ce 23 septembre, au gouverneur du Texas de procéder à un nouveau décompte dans les comtés de Houston, Dallas et Fort Worth, des comtés démocrates, et à Plano où il avait gagné.

Publicité

Avec notre correspondant à Houston, Thomas Harms

Les autorités électorales du comté de Harris, dont fait partie Houston, ont été très étonnées quand elles ont appris dans les médias la conduite d’un nouveau décompte. D’autant que, pour l’instant, aucune requête officielle n’a été communiquée, ni aucune directive.

Selon Lina Hidalgo, à la tête du comté de Harris, il s’agit de théories farfelues : « ce sont des inventions conspirationnistes, fustige-t-elle. La politique est ce qu’elle est, mais ce n’est pas possible que la stratégie d’un parti soit de tout détruire quand leur candidat ne gagne pas. C’est comme ça qu’on tue la démocratie. » 

Dans le viseur des Républicains, il y a le fait que Houston avait mis en place lors de l’élection présidentielle de novembre 2020 le vote depuis sa voiture ou l’ouverture des bureaux de vote toute la nuit. Le parti souhaiterait prouver que ces innovations ont conduit à des fraudes. 

►À écouter aussi : Les démocraties sont-elles en danger?

Ces nouveautés sont interdites depuis le vote début septembre de la nouvelle loi électorale texane. Pourtant, les autorités républicaines de l’État avaient qualifié les élections de novembre 2020 dans cette ville de sûres et sans problème. 

Donald Trump, à l’origine de la demande au Texas, avait aussi remis en doute les résultats du comté de Maricopa, dans l’Arizona. Mais l’audit de l’entreprise Cyber Ninjas valide la victoire de Joe Biden à Maricopa et a même compté 260 votes de moins en faveur de Donald Trump. 

Le républicain Bill Gates, à la tête des élections dans ce comté, demande maintenant aux membres de son parti d’aller de l’avant et d’arrêter de parler de 2020. « C’est un simulacre de procès, comme sous l’ère soviétique, attaque-t-il. Ce n’est pas la démocratie, mais une tentative de voler une élection ou de jeter des doutes sur notre système électoral. »

Mais Donald Trump n’en démord pas : dans un communiqué, il dénonce des preuves de fraude que cacheraient les médias. 

►À lire aussi États-Unis: le plus haut gradé de l'armée craignait que Donald Trump attaque la Chine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI