Les États-Unis et l'UE enterrent la hache de guerre sur l'acier et l'aluminium

 La secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo.
La secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo. © REUTERS/Kevin Lamarque/File Photo

La fin d’une bataille commerciale entre les États-Unis et l’Europe. Les deux parties se sont mises d’accord sur les droits de douane relatifs aux importations d’aluminium et d’acier. L’annonce a été faite alors que se tient le sommet du G20. Cet accord met fin à un conflit né il y a 3 ans.  

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Loubna Anaki 

Les détails de l’accord n’ont pas encore été précisés, mais la secrétaire au Commerce américaine salue un « accord historique ». 

Gina Raimondo explique que les États-Unis vont maintenir 25% de droits douaniers sur l’acier européen et 10% sur l'aluminium. Mais des quantités limitées de ces matériaux seront exemptées à condition qu’ils soient entièrement produits au sein de l’Union européenne.

En échange, l’UE revient sur sa décision d’augmenter à 50% ses droits douaniers sur certains produits américains. Une mesure qui devait entrer en vigueur le 1er décembre prochain et qui concernait notamment les motos Harley Davidson, le whisky américain ou encore les Jeans Levis.

Cet accord met fin à un bras de fer causé par Donald Trump à l’origine de l'augmentation des droits douaniers sur les importations d’acier et d’aluminium européens. 

Il intervient également au moment où le monde connaît d’importants problèmes d’approvisionnement. La secrétaire au Commerce américaine dit espérer ainsi réduire ses problèmes et leurs conséquences sur les coûts. Depuis le début de la pandémie, le prix de l’acier a plus que triplé. Il atteint aujourd’hui les 1 900 dollars la tonne. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail