États-Unis: de nombreuses demandes de vote par correspondance rejetées au Texas

Le Texas a restreint les modalités de son vote par correspondance.
Le Texas a restreint les modalités de son vote par correspondance. REUTERS/Callaghan O'Hare

Au Texas, des centaines de demandes de vote par correspondance ont été retoquées. À un mois et demi de la primaire pour les élections de mi-mandat au Texas, les responsables des élections sonnent le signal d'alarme depuis l'application de la nouvelle loi électorale texane, une des plus restrictives des États-Unis.

Publicité

Avec notre correspondant à Houston, Thomas Harms

Pour les autorités des grandes villes du Texas, tenues par les démocrates, ce que les républicains appellent sécuriser les élections s'apparente à de la suppression du droit de vote.

« En ce moment, les électeurs demandent des applications de vote par correspondance au Texas et elles sont rejetées à un taux alarmant. Quelque part entre 25 et 50% », explique Kristy Noble est la responsable du parti démocrate à Dallas. 50% des demandes de votes par correspondance à Austin, 20% à Houston.

La loi entrée en vigueur sous la pression des partisans de Donald Trump, estimant que l'élection présidentielle de 2020 leur a été volée, limite le vote par correspondances aux plus de 65 ans, aux personnes handicapées, et à celles qui justifient ne pas être présente lors du vote anticipé ni le jour du vote. Mais cette loi réclame aussi une preuve d'identité pour toute demande de vote par correspondance. À savoir un numéro de permis de conduire ou un numéro de sécurité sociale. Ce numéro doit être le même que celui donné lors de l'inscription électorale.

Une manière de limiter le nombre de votants pour les républicains

« Des électeurs se sont inscrits sur les listes disons il y a 20 ans en utilisant leur numéro de sécurité sociale. Si maintenant ils inscrivent leur numéro de permis de conduire, leur demande de vote par correspondante est rejetée, raconte Kristy Noble. Les républicains veulent limiter le nombre de personnes qui votent par correspondance, car trop de personnes ont voté ainsi en 2020, et on a eu un taux de participation record au Texas en 2020. »

Dans le même temps, 11 000 personnes ont reçu des courriers réclamant qu'ils prouvent leur nationalité sous 30 jours. Plus de 2300 n'ont pas répondu à temps et ont donc été rayé des listes électorales. Après enquête des autorités texanes plus de 2 000 étaient bien Américains.

À lire aussi : États-Unis: de nouvelles lois controversées entrent en vigueur au Texas

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI