Accéder au contenu principal
Brésil

Au Brésil, des inondations dans le Nord-Est font 41 morts

La tâche des secouristes pour retrouver les disparus est particulièrement ardue dans la vallée du fleuve Mundau qui traverse l'Alagoas.
La tâche des secouristes pour retrouver les disparus est particulièrement ardue dans la vallée du fleuve Mundau qui traverse l'Alagoas. Reuters/Ag Alagoas/Thiago Sampaio
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les pluies torrentielles qui se sont abattues depuis trois jours sur le Nord-Est du Brésil ont fait quarante et un morts, 6 000 disparus et plus de 100 000 sans abris. L’état d’urgence a été décrété dans plusieurs districts. Lula da Silva, le président du Brésil, a annoncé le déblocage de fonds fédéraux pour venir en aide aux sinistrés. 

Publicité

Avec notre correspondante à Brasilia, Annie Gasnier

Dans le sillage des eaux torrentielles qui ont duré trois jours, des paysages de désolation et de terribles destructions. Dans leur désespoir, certains habitants parlent de tsunami. Des maisons, des quartiers, parfois des villages entiers ont été engloutis par les eaux, provoquant des dizaines de morts et des centaines de disparus.

Des hommes de la défense civile, et notamment des plongeurs, ont quitté Sao Paulo le 22 juin avec des bateaux pneumatiques et des chiens, pour rechercher des survivants isolés, et récupérer les premiers corps qui commencent à apparaître sur les berges. Le nombre de 1 000 disparus dans l´Etat d´Alagoas a pu être ramené à 600, des personnes s´étant manifestées ces dernières heures.

Hôpital de campagne, distribution de vivres, d´eau potable, de médicaments, commencent à arriver donc dans le Pernambouc et Alagoas, coordonnés par les militaires.

Il manque des camions et des machines pour déblayer les décombres et nettoyer les rues. Un appel à la solidarité nationale a été lancé à la télévision au soir du 22 juin.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.