Accéder au contenu principal
Revue de presse des Amériques

A la Une : l’Iran fournit à la Syrie, un système de radar menaçant pour Israël

Texte par : Valérie Rohart
5 mn

Publicité

Dans le Wall Street Journal de ce matin, de nouvelles révélations sur les liens entre l’Iran et la Syrie.

L’article est signé du correspondant du Wall Street Journal à Jérusalem et la source, ce sont des officiels israéliens et américains : l’Iran aurait fourni à la Syrie un système de radar qui empêcherait Israël de lancer une attaque surprise sur les installations nucléaires iraniennes. Selon le journal, c’est clairement un coup de canif dans la suprématie militaire israélienne dans la région.
Ce système de radar permettrait à la défense syrienne d’anticiper un raid de l’aviation israélienne. Il pourrait aussi, toujours selon le Wall Street Journal, bénéficier au Hezbollah, le groupe chiite libanais soutenu par l’Iran.
Cet échange d’informations avec la Syrie permettrait d’accroître la précision des missiles du Hezbollah et de ses défenses aériennes. Les services secrets israéliens, américains et occidentaux qui ont enquêté sur le sujet n’ont pas donné de nom à ce système radar. En revanche ils estiment que ce transfert de technologie qui a eu lieu au milieu de l’année dernière, n’est qu’une partie de la coopération militaire croissante entre l’Iran, la Syrie et le Hezbollah et que cette coopération militaire ravive les tensions à la frontière avec le Liban et que la perspective d’un nouveau conflit se rapproche.

Alex aggrave la marée noire dans le golfe du Mexique

Le cyclone Alex est sur les côtes mexicaines mais les vents qui l’accompagnent touchent tout le golfe du Mexique.
Et qui dit golfe du Mexique, dit aussi marée noire. Et la première conséquence s’étale à la Une du Miami Herald : « Les vagues stoppent net les efforts de protection ». « Du delta du Mississipi jusqu’à Panhandle en Floride, toute la côte va subir des vagues de pétrole, qui vont s’insinuer dans les marais et les baies. Les barrages flottants vont être submergés et les opérations de nettoyage suspendues aujourd’hui. Les vents de 150 km/h vont creuser des vagues de 3 mètres qui vont empêcher les dizaines de bateaux qui nettoient le pétrole, de sortir en mer. Les vagues vont aussi submerger les barrages flottants qui avaient été installés pour préserver des zones écologiquement sensibles comme la baie de Barataria, les îles Chandeleur et tout le sud-est de la Louisiane. Les barrages vont échouer sur les plages ce qui les rendra parfaitement inutiles », écrit encore le Miami Herald. Les gardes-côtes cités par le journal sont encore plus pessimistes : « les vagues risquent d’emmener le pétrole loin dans les terres, voire en projeter sur les habitations ce qui va encore compliquer les efforts de nettoyage et les compensations pour BP »….

Le New York Times voit une petite révolution dans les écoles françaises

C’est à la Une du quotidien ce matin : « Les grandes écoles françaises s’ouvrent à la méritocratie ». « La France s’embarque dans une grande expérience », explique le journal : « diversifier les toutes puissantes grandes écoles (en français dans le texte), ces universités d’élite qui ont produit tous les grands dirigeants français » écrit le New York Times qui cite l’exemple de Rizane el-Yazidi, fille d’immigrés nord-africains, née dans la banlieue à Bondy. Elle a bénéficié d’un programme pour aider les enfants défavorisés à surmonter le fossé culturel qui les empêche bien souvent d’accéder aux examens d’entrée de ces grandes écoles. « Nous avons de la chance, explique Rizane au New York Times, mais c’est aussi un grand risque : on pourrait bien rater »… Le problème des jeunes élites françaises est résumée par Richard Descoings le directeur de l’Institut d’Etudes Politiques « Ceux qui passent les examens d’entrée sont chics et intelligents mais la question qui se pose est : êtes vous créatif ? Est-ce que vous avez envie de vous mettre en danger ? Mener une bataille ? Ce sont des qualités rarement testées pendant les examens », explique le directeur de Sciences Po.

Argentine-Allemagne, match mondial dans la presse

Avec 4 équipes qualifiées pour les quarts de finale, le cœur de l’Amérique Latine bat au rythme de la coupe du monde qui, même pendant les deux jours de repos fait la une des journaux.
Et particulièrement du journal argentin Clarin qui a même un supplément baptisé « Mission Mondial ». A deux jours du match Argentine-Allemagne, la Une est coupée en deux : dans les deux colonnes de gauche, Maradona répond au joueur phare de l’équipe d’Allemagne Bastian Schweinsteiger qui avait affirmé que les Allemands iraient gagner sur leur terrain. « Qu’est-ce qui t’arrive, tu es nerveux ? », lui demande Maradona. Dans les deux colonnes de droite, le journal donne la parole au joueur allemand qui en rajoute : « Les argentins ont un style provocateur ». Résultat sur le terrain samedi à 16h au Cap, en Afrique du sud…

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.