Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Marée noire

Marée noire : BP croule sous les demandes d'indemnisation

Un ouvrier de British Petroleum nettoie une plage souillée par la fuite de la plateforme pétrolière Horizon Deepwater, à Port Fourchon en Louisiane, le 23 mai 2010.
Un ouvrier de British Petroleum nettoie une plage souillée par la fuite de la plateforme pétrolière Horizon Deepwater, à Port Fourchon en Louisiane, le 23 mai 2010. Reuters/Lee Celano/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Alors que les opérations de lutte contre la marée noire dans le golfe du Mexique sont rendues plus difficiles en raison d'une météo défavorable les demandes d'indemnisations des victimes de la pollution à BP se multiplient. La compagnie pétrolière britannique reçoit en ce moment deux fois plus de plaintes qu'elle ne peut en traiter.

Publicité

En Louisiane où la marée noire a touché les côtes en premier, le nombre des demandes d'indemnisation a fait un bond en juin, passant de 30 000 plaintes en mai à plus de 85 000. Le montant des dégâts pour lesquels les victimes demandent réparation augmente aussi ; il est en moyenne de 3 500 dollars. L'addition pour BP grimpe au même rythme passant de 40 millions de dollars débloqués début juin à plus de 130 millions de dollars à la fin du mois.

Pour faire face à l'afflux des réclamations BP a dû embaucher à tour de bras de nouveaux experts en sinistres. Actuellement ils ne sont pas loin de 1 000. Un cabinet de consultants recruté par l'Etat de Louisiane pour suivre de près l'opération estime que c'est encore insuffisant. La durée de traitement des dossiers augmente sensiblement.

Le fonds de 20 milliards de dollars créé par BP pour financer les indemnisations risque bien de ne pas couvrir la totalité des frais entraînés par la catastrophe survenue le 22 avril dernier au large de la Louisiane.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.