Accéder au contenu principal
Revue de presse des Amériques

A la Une : L’Argentine célèbre son équipe de football malgré la défaite

4 mn

Publicité

 

Toute la presse argentine a suivi, hier, le retour de l’équipe de Maradona à Buenos Aires, après la cinglante défaite contre l’Allemagne. Une défaite que la population a su transformer en victoire. Il y avait 20 000 personnes debout dans les rues pour accueillir leurs dieux du foot, Maradona, Messi, etc. « Et si on avait gagné la Coupe du monde », se prend à rêver devant une telle ferveur le quotidien sportive Olé. Les joueurs, évidemment, ne pouvaient pas rester indifférents face à une telle vague de sympathie. « Gracias y perdon ! » Merci et pardon : ces trois petits mots de Kun Agüera lancés à la foule résument bien l’état d’esprit de l’équipe, écrit Olé.

Fin de partie pour l’entraîneur brésilien Dunga

A peine posé son pied sur le sol brésilien, l’entraîneur de la seleçao, Dunga, apprend par un coup de fil qu’il est licencié. Presque tous les journaux au Brésil font leur une sur ce que la Folha de Sao Paulo appelle « la fin de l’ère Dunga ». Le coach subit un peu le même sort que Raymond Domenech en France. Tout le monde se déchaîne contre lui. Fausto Silva, un présentateur de télé très populaire, n’y va pas par quatre chemins : « C’est quelqu’un d’arrogant et on sait que l’arrogance est l’arme des gens incompétents et pas sûrs d’eux-même. Maintenant, arrêtez de tirer sur un chien qui est déjà mort ». Voilà une charge qui a de quoi mettre en colère cet internaute, sur le site de la Folha de Sao Paulo : « Les Brésiliens et les médias en général, écrit-il, sont ingrats et immatures. Ils oublient vite le travail difficile et sérieux que Dunga a accompli pour la selecao ».

Les Etats-Unis fêtent le 234e anniversaire de leur indépendance

Au programme, dans la capitale, à Washington : des concerts de rues, des parades aux poupées géantes, des matchs de foot, le tout sous un ciel incroyablement bleu, note le Washington Post. Le quotidien accueille l’internaute sur son site avec un grand « Happy birthday America ». Visiblement, le « Post », est très fière des festivités d’hier. « C’était un jour parfait, tout le monde y participait, on pouvait voir toute la diversité d’une nation. C’était un condensé du passé et du présent de ce pays ». Le quotidien de Washington a rencontré une immigrée colombienne qui a reçu l’an dernier la nationalité américaine. Pour cette femme de 37 ans, aller à Washington le jour de la fête nationale, c’était, en quelque sorte, son pèlerinage à La Mecque. « J’ai voulu y être, j’ai voulu participer à ce genre de cérémonie, si typique pour les Etats-Unis », raconte-t-elle au Washington Post.

Les « blockbusters » sollicités par les femmes

Un autre phénomène, typiquement américain, est la sortie des films d’action au gros budget, justement autour du 4 juillet. Avec, cependant, une nouvelle tendance, observe le Christian Science Monitor. Normalement, ce genre de films attire plutôt les garçons. Mais cette année, ce sont les femmes qui se ruent dans les salles obscures. Et c’est grâce à elles, que le dernier film de la série Twilight fait un véritable carton. Pour le Christian Science Moniteur, « Twilight : Eclipse » est déjà le film de cet été.

C’est une distraction qui tombe à pic, car les perspectives économiques ne sont toujours pas très réjouissantes. L’éditorial du New York Times rappelle que les Américains sont confrontés au pire marché du travail depuis la Grande Dépression de 1929. Pour chaque nouvel emploi, il y a actuellement 5 candidats. Les chômeurs doivent attendre en moyenne 35 semaines avant d’être réembauchés.

Les élections au Mexique vues par la presse


Selon la couleur politique du journal, les résultats sont annoncés et interprétés très différemment. Pour La Prensa c’est le Parti révolutionnaire institutionnel, le PRI, qui est sorti vainqueurs des urnes, « un véritable triomphe » pour le principal opposant au président Calderon, estime ce journal. De son côté, Milenio, proche du pouvoir, titre sur la victoire de la majorité gouvernementale dans les Etats qui étaient auparavant aux mains de l’opposition.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.