Etats-Unis

Le projet de mosquée à Ground Zero crée la discorde

Un manifestant proteste contre la construction d'une mosquée près de Ground Zero à New York. Sur la pancarte : "Rendez hommage aux 3000 morts du 11-Septembre" .
Un manifestant proteste contre la construction d'une mosquée près de Ground Zero à New York. Sur la pancarte : "Rendez hommage aux 3000 morts du 11-Septembre" . Chris Hondros/Getty Images/AFP

La polémique autour du projet de mosquée, à deux pâtés de maison de Ground Zero, où se trouvaient les tours jumelles détruites le 11 septembre 2001, prend de l'ampleur. Ses partisans soutiennent que la construction aidera à surmonter les stéréotypes négatifs dont souffre la communauté musulmane depuis les attentats. Pour ses opposants, il s'agit d'une insulte à la mémoire des victimes. Une association a lancé une campagne d'affichage sur les bus de la ville. 

Publicité

De notre correspondant à New York, Philippe Bolopion

« Pourquoi ici ? » C’est la question que pose l’affiche au cœur de la polémique. On y voit sur la gauche un avion sur le point de percuter le World Trade Center en feu et sur la droite un immense bâtiment, frappé du croissant et de l’étoile de l’islam, décrit comme la méga mosquée du 11-Septembre.

Dans un premier temps, la régie des bus de New York avait refusé de placarder l’affiche, en reprochant à leurs auteurs de faire le lien entre les attentats du 11-Septembre et le projet de centre islamique non loin de Ground Zero. Mais le groupe « arrêtez l’islamisation de l’Amérique », à l’origine de la campagne publicitaire, a porté plainte et obtenu gain de cause. La régie des transports de New York, tout en précisant qu’elle ne soutenait pas les vues exprimées sur les affiches, a accepté de les coller sur 26 bus.

L’imam, qui est derrière le projet culturel et de mosquée, est aussi dans la ligne de mire. Les opposants au projet de mosquée reprochent au département d’Etat américain, qui considère l’imam comme un modéré, de l’avoir envoyé en mission au Moyen-Orient, pour parler de la vie des musulmans aux Etats-Unis. Le projet de centre islamique près de Ground Zero devait représenter l’ouverture de l’Amérique et l’entente entre les religions. Il est devenu un symbole de discorde.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail