Accéder au contenu principal
Etats-/Afghanistan

Le contribuable américain ne paiera pas pour sauver la Banque de Kaboul

Façade de la Banque de Kaboul, à Kaboul, le 4 septembre 2010.
Façade de la Banque de Kaboul, à Kaboul, le 4 septembre 2010. AFP/MASSOUD HOSSAINI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le contribuable américain ne paiera pas pour renflouer la Banque de Kaboul afghane. C'est ce qu'ont déclaré en substance les autorités américaines, ce week-end. Une « mise au point » en réaction à un article du Washington Post qui sous-entendait que les Etats-Unis pourraient financièrement venir en aide à la banque afghane en difficulté. La Banque de Kaboul, première banque privée afghane, est assaillie par des clients inquiets de rumeurs d'insolvabilité après des accusations de corruption.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

« Il s'agit d'un problème afghan », c'est ce qu'a déclaré le vice-secrétaire d'Etat au Trésor, ce week-end. Neal Wolin a été contraint de publier un communiqué pour, dit-il, remettre les choses au point . « Les Etats-Unis fournissent une assistance technique au gouvernement afghan, explique le vice-secrétaire d'Etat, mais aucun contribuable américain ne paiera pour soutenir la banque ».

Dans son édition de vendredi 3 septembre, le Washington Post avait créé le doute en citant le frère du président afghan. Mahmoud Karzaï détiendrait 7% du capital de la Kabul Bank, et il aurait déclaré, « l'Amérique devrait intervenir ». Un « devrait » qui, en anglais comme en français peut s'entendre de deux manières différentes.

D'après le communiqué publié ce week-end, il ne s'agit donc pas d'un engagement pris par les Etats-Unis mais plutôt d'un voeu formé par Mahmoud Karzaï. L'administration américaine n'entend pas intervenir financièrement pour soutenir la banque, a répété le vice-serétaire d'Etat américain.

Reste qu'une crise de liquidités au sein de l'institution bancaire déstabiliserait l'ensemble des finances afghanes, et ruinerait, par la même occasion, 9 ans d'efforts américains pour construire un système bancaire crédible en Afghanistan.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.