Etats-Unis

Umar Farouk Abdulmutallab se défendra seul devant la justice américaine

Photo non-datée de Umar Farouk Abdulmutallab
Photo non-datée de Umar Farouk Abdulmutallab AFP PHOTO / HO / MIKE RIMMER
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Aux Etats-Unis, Umar Farouk Abdulmutallab a comparu,  lundi 13 septembre, pour la première fois depuis son inculpation, au mois de janvier dernier. Le jeune Nigérian accusé d'avoir voulu commettre un attentat le jour de Noël 2009 à bord d'un vol entre Amsterdam et Détroit a décidé de renvoyer ses avocats.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

Quinze minutes. C'est le temps qu'a duré cette première audience devant le tribunal de Détroit. Quinze minutes et deux surprises.

La première, c'est qu'Umar Farouk Abdulmutallab a décidé de se passer de ses défenseurs. Selon lui, les deux avocats qui lui avaient été « commis d'office ne  servaient pas au mieux ses intérêts ». L'homme les a donc congédiés, malgré les mises en garde de la juge Nancy Edmunds.

Deuxième surprise : Umar Farouk Abdulmutallab est apparemment décidé à plaider coupable. Au mois de janvier, lors de son inculpation, il s'était déclaré innocent des faits qui lui étaient reprochés. Huit mois plus tard, le 13 septembre, le Nigérian de 23 ans a demandé à la présidente du tribunal quelles seraient les conséquences, s'il décidait de plaider coupable de certains chefs d'accusation.

Selon la loi américaine, il pourrait alors éviter un procès public. Mais la juge Edmunds lui a recommandé d'accepter une assistance juridique. Umar Farouk Abdulmuttalab devrait donc être contacté par de nouveaux avocats, qui ne feront que le conseiller en dehors du tribunal, jusqu'à la prochaine audience fixée au 14 octobre prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail