Accéder au contenu principal
Revue de presse des Amériques

A la Une : la justice chilienne décide d'enquêter sur la mort de Salvador Allende

Texte par : Valérie Rohart
4 mn

Publicité

Trente-huit ans après les faits, la justice chilienne a décidé de rouvrir un dossier sur la mort de Salvador Allende et c’est à la une bien sûr de la presse chilienne. « La justice va lever le voile sur la mort de l’ancien président », titre le journal La Nacion. En fait la justice n’a pas décidé de rouvrir que ce dossier. Au total, la cour d’appel de Santiago a décidé d’enquêter sur 726 cas de violations des droits de l’homme commises pendant la dictature de 1973 à 1990. « Bien qu’il subsiste peu de doutes sur le fait que Salvador Allende se soit suicidé, cette toute première enquête officielle devrait mettre un terme aux innombrables versions qui courent depuis le 11 septembre 1973 », écrit La Nacion. « C’est le mystère avec lequel les autorités militaires ont entouré ses obsèques le lendemain qui a alimenté les phantasmes », écrit le journal. « Un enterrement fantomatique, auquel assistaient seulement sa veuve, Hortensia Bussi, sa sœur Laura Allende, deux de ses neveux et son ancien aide de camp, le commandant Robert Sanchez ». « La version du suicide tout de suite mise en avant par les militaires a été immédiatement contestée par la famille », écrit encore La Nacion mais « depuis 20 ans, la famille Allende soutient que l’homme politique s’est suicidé au palais de la Moneda. Elle est néanmoins satisfaite de l’ouverture de cette première enquête officielle surtout que, depuis quelques années, sont apparues plusieurs versions parlant de meurtre ». 

Le Venezuela s’inquiète des premiers cas de choléra qui sont apparus

« L’épidémie pourra être évitée si 452 personnes sont traitées », titre le journal Ultima Noticias. Le ministère de la Santé demande à toutes les personnes qui ont assisté le 22 janvier dernier à une cérémonie à Saint-Domingue de se faire connaître pour subir un traitement médical. En effet les aliments qui ont été servis lors de cette cérémonie étaient contaminés par la bactérie du choléra. Une information confirmée par les autorités dominicaines selon Ultima Noticias.

La presse américaine fait une large place à la situation en Egypte

Le site du New York Times suit l’évolution de la situation d’heure en heure mais le journal s’intéresse à un acteur tout particulier de la crise : la chaîne de télévision Al-Jazeera… « C’est le fil qui relie toutes les protestations qui agitent le monde arabe », écrit le quotidien américain. « Avec sa couverture agressive des évènements, elle a contribué à propager un sentiment insurrectionnel d’une capitale à l’autre », poursuit le journal. « Al Jazeera a été saluée pour avoir largement contribué à la révolution en Tunisie avec ses reportages engagés, même si parallèlement, des bureaux et des voitures de la chaîne ont été incendiés au Liban et en Cisjordanie par des factions pro-occidentales qui estimaient que la chaîne avait pris position contre eux ». « L’idée qu’il y a une lutte commune dans le monde arabe a été largement diffusée par Al-Jazeera », explique un spécialiste des médias arabes au New York Times.

La neige qui est tombée en abondance mercredi provoque une polémique digne de celle qu’a connue la France quand Paris s’est retrouvé bloqué sous 20 cm de neige…
Polémique qui fait la Une du Washington Post parce que la région de Washington a connu, écrit le journal « le pire fiasco routier depuis le 11 septembre 2001 »… Et les causes de ce fiasco présentent bien des similitudes avec la situation en France au mois de décembre… « Des routes pas salées, des arbres tombés sur la chaussée et pas dégagés, des voitures abandonnées, des prévisions météo inexistantes ou imprécises ». Il ne manque plus qu’un ministre de l’Intérieur pour dire qu’il n’y a pas de pagaille pour que la comparaison soit totale !!! Mais selon le journal, « la décision du gouvernement fédéral de demander à tout le monde de cesser le travail et de rentrer à la maison dès 15h a provoqué des embouteillages monstres pile au moment où la neige commençait à tomber »… Ici on reprochait aux autorités de n’avoir rien fait. Là- bas on leur reproche d’en avoir fait trop.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.