Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Etats-Unis : les fonctionnaires défendent les droits syndicaux dans le Wisconsin

Les manifestants ont investi le Capitole de Madison, dans le Wisconsin, le 17 février 2011.
Les manifestants ont investi le Capitole de Madison, dans le Wisconsin, le 17 février 2011. REUTERS/Darren Hauck
Texte par : RFI Suivre
1 min

Aux Etats-Unis, le Wisconsin est en pleine crise parlementaire. Le programme de diète budgétaire prévu par le nouveau gouverneur républicain de l'Etat passe par une limitation des droits syndicaux des fonctionnaires. Ce qui a provoqué des réactions de rejet insolites.

Publicité

Le projet de réduire les droits syndicaux des fonctionnaires est très mal vécu au Wisconsin. Cet Etat frontalier du Canada, traditionnellement progressiste et fortement syndicalisé, est justement celui qui, le premier dans l'histoire américaine, a autorisé ses employés à négocier des accords collectifs.

Mais le Wisconsin s'est récemment doté d'un gouverneur républicain, appuyé par une majorité parlementaire de même couleur, qui ambitionne de résorber la dette substantielle de l'Etat et, pour cela, de diminuer la marge de manœuvre dont disposent les syndicats pour conserver les avantages sociaux acquis.

Plus de 20 000 fonctionnaires, en majorité des enseignants, ont donc bruyamment envahi jeudi 17 février le Capitole de Madison, la petite ville qui sert de capitale au Wisconsin. Et cet afflux de manifestants a été contrebalancé par la disparition de l'ensemble des sénateurs démocrates de l'Etat.

La seule majorité républicaine ne suffit pas en effet pour que soit atteint le quorum nécessaire aux votes du sénat. Les absents se sont en fait réfugiés dans l'Illinois voisin, le gouverneur étant habilité à les faire réquisitionner.

La confusion est grande localement, ce qui n'a pas empêché Barack Obama, depuis la Maison Blanche, de prendre fait et cause pour des syndicats qui disent craindre qu'on veuille les «briser».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.