Colombie

En Colombie, les FARC soupçonnées d’un enlèvement collectif

Le président colombien Juan Manuel Santos.
Le président colombien Juan Manuel Santos. Reuters/John Vizcaino

C'est l’enlèvement le plus massif depuis près de trois ans: 23 personnes ont été kidnappées le lundi 7 mars à l'est de la Colombie. Les séquestrés travaillaient pour un sous-traitant de l'entreprise pétrolière canadienne Talisman. L'armée colombienne s'est immédiatement lancée à leur recherche. Mardi 8 mars, 19 des 23 travailleurs ont été libérés, sans qu'on connaisse le sort des 4 restant entre les mains des ravisseurs. Et on ignore encore qui sont les auteurs de cet enlèvement, même si certains soupçons se dirigent déjà contre la guérilla des FARC.

Publicité

Les travailleurs de l'entreprise pétrolière se trouvaient dans un campement non loin de la localité de Cumaribo, à quelque 600 km à l'est de Bogota, quand trois hommes armés y ont fait irruption et ont forcé les hommes à les accompagner.

Selon le porte-parole de l'entreprise, les employés enlevés sont tous de nationalité colombienne et pour la plupart originaire de la région. D'après les témoignages des habitants, les otages ont été embarqués sur plusieurs canots qui ont descendu la rivière pour disparaître dans la jungle.

L'armée colombienne a immédiatement dépêché sur place ses forces spéciales qui ont lancé une opération de grande envergure, pour retrouver les séquestrés. En vain, pour l'instant. Selon le ministère de la Défense, deux fronts de la guérilla des FARC opèrent dans ce département de Vichada, mais aussi plusieurs autres bandes de narcotrafiquants. La région est en effet connue pour ces plantations de feuille de coca.

L'enlèvement de ce lundi 7 mars est le plus important depuis trois ans. En 2008, 30 touristes ont été kidnappés dans l'ouest de la Colombie et ont été finalement relâchés après versement d'une rançon. Après plusieurs réunions d'urgence convoquées lundi soir, le président Juan Manuel Santos devait s'exprimer ce mardi.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail