Cuba

Nouvelle libération à Cuba d’un prisonnier politique refusant l'exil en Espagne

Oscar Elias Biscet retrouve son épouse peu de temps après sa libération, le 11 mars 2011.
Oscar Elias Biscet retrouve son épouse peu de temps après sa libération, le 11 mars 2011. AFP PHOTO/ADALBERTO ROQUE

Un opposant cubain, Oscar Elia Biscet a été libéré, vendredi 11 mars 2011 par le gouvernement de La Havane. C’est l’un des quatre derniers prisonniers politiques du groupe des 75 dissidents condamnés en 2003 et l’un de ceux qui refusait l’exil en Espagne en échange de sa libération.

Publicité

« Je vous remercie du soutien que vous m’avez apporté, ainsi qu’à mon peuple », a déclaré Oscar Elia Biscet, lors de sortie de prison ce vendredi. Ce médecin de 49 ans, fervent opposant au régime castriste, purgeait une peine de 25 ans de prison. Il avait été arrêté en 2002 et jugé en avril 2003 avec un groupe de 75 dissidents.

Mais ce n’était pas sa première condamnation, puisqu’il avait déjà été détenu entre 1999 et 2002 dans les geôles cubaines. Oscar Biscet dirige la Fondation Lawton, du nom de son quartier de résidence à La Havane, une association illégale de défense des droits de l'homme opposée à l'avortement.

Des activités qui lui ont valu la prison mais aussi la reconnaissance internationale puisque le dissident s’est vu décerner par le président américain, George Bush, la Médaille présidentielle de la Liberté en 2007. Un combat qu’il compte bien poursuivre.

« Grâce à vous, je veux dire aux Cubains qu’ils peuvent compter sur moi pour lutter en faveur des droits de l’homme et de la liberté, a-t-il déclaré peu de temps après sa sortie de prison. Nous allons maintenant exiger nos droits, afin de vivre ici à Cuba dans la joie, et je remercie Dieu pour être de nouveau avec ma famille, mes amis et mon peuple ».

Oscar Biscet a été libéré suite à un dialogue entre l’Eglise catholique et le gouvernement de Raul Castro portant sur la libération de 52 du groupe des 75 opposants condamnés en 2003 encore en prison. Quarante de ces dissidents ont été libérés en échange d’un exil en Espagne, huit autres ont pu rester à Cuba alors que trois sont encore emprisonnés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail