Accéder au contenu principal
Corée du Nord/Etats-Unis

Pyongyang a de nouveau mis en prison un Américain

Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Corée du Nord détient depuis novembre 2010 un citoyen américain. Celui-ci serait accusé par Pyongyang de prosélytisme. C’est la troisième affaire de ce type en moins d’un an. Les Etats-Unis demandent la libération de leur ressortissant.

Publicité

Avec notre correspondant en Corée du Sud, Frédéric Ojardias

Cela commence à ressembler à une habitude : Jun Young-su, citoyen américain d’une soixantaine d’années, serait lui aussi accusé par le régime nord-coréen d’avoir mené sur son territoire des activités prosélytes. On se souvient que l’année dernière, Pyongyang avait détenu pendant plusieurs mois deux autres ressortissants américains, de fervents protestants qui s’étaient rendus illégalement au Nord.

Si officiellement la liberté de religion existe dans le pays communiste, en pratique le régime n’autorise aucun culte qui risquerait d’ébranler son emprise sur sa population.

Les circonstances de cette nouvelle arrestation sont encore très floues. Contrairement à ses deux compatriotes, cet homme d’affaires d’origine coréenne s’était déjà rendu à plusieurs reprises à Pyongyang, avec un visa officiel.

Est-ce un hasard du calendrier ? La nouvelle de la détention de Jun Young-su survient quelques jours seulement avant la visite en Corée du Nord de Jimmy Carter. En août 2010, l’ancien président américain avait déjà obtenu la libération de l’un de ces ressortissants américains. La prochaine visite de Jimmy Carter devait porter sur le problème nucléaire nord-coréen, un ordre du jour qui devrait donc se voir bouleversé.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.