Accéder au contenu principal
Mexique / Réseaux sociaux

Le gouvernement mexicain mise sur les réseaux sociaux

Le président Felipe Calderon sur la page d'accueil du site officiel de la présidence mexicaine.
Le président Felipe Calderon sur la page d'accueil du site officiel de la présidence mexicaine. site officiel de la présidence mexicaine
Texte par : Isabelle Artus | Patrice Gouy
3 mn

Au Mexique, à la demande du président Felipe Calderon, tous les ministres sont désormais présents sur Twitter. Depuis dix ans, internet s'est développé rapidement dans le pays, un tiers de la population surfe actuellement sur le web dont 80 % des moins de 30 ans. Comme les autorités américaines avant lui, le gouvernement utilise les réseaux sociaux pour communiquer.

Publicité

Le site officiel de la présidence du Mexique l'annonce en une, photos des ministres à l'appui : « A partir d’aujourd’hui, tous les membres du cabinet auront un compte Twitter pour communiquer directement avec la population. Le Mexique est pionnier en la matière ». Le site invite l'internaute à visiter la page « Le cabinet du président en Twitter ». Il peut ainsi s’adresser au ministre de son choix. En proposant de tels services, la présidence de la République, qui est à l’initiative de ce choix, peut communiquer avant tout le monde et indépendamment des médias.

Sur la page d’accueil, le site propose un calendrier d’événements, de faits, de projets en cours ou à venir, du gouvernement. Ainsi, le 18 avril, le lecteur peut apprendre que le président a envoyé deux initiatives au Congrès de l’Union pour combattre l’impunité. Une bonne façon de diffuser la politique nationale.

Internet très répandu au Mexique

Au Mexique, internet a fait souche depuis dix ans. Le pays a aujourd’hui franchi la barre d’environ 30 millions d’internautes, soit un tiers de la population. Une place honorable qui le place dans la moyenne des pays de l’OCDE. On dénombre 23 millions de Mexicains  sur Facebook et 4 millions twittent. Et le président lui-même veut donner l’exemple du « reflexe internet » avec un compte Twitter personnel et 587 000 « followers». Une manière d’être en relation directe avec ses citoyens.

Facebook et Twitter, futurs outils de communication électoraux ?

A l'instar des Etats-Unis pendant la campagne électorale, l’utilisation d’internet semble déjà prendre de l’ampleur au Mexique en vue de l’élection présidentielle de 2012. Le pays pourrait comme son voisin se servir du web pour toucher un électorat plus large, et notamment les jeunes. Mais, selon le correspondant de RFI au Mexique, Patrice Gouy, il semble que l’« institutionnalisation » mexicaine des réseaux sociaux permette surtout au président Calderon de redorer son blason après de vives critiques sur sa gestion des cartels de la drogue, véritable plaie nationale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.