Accéder au contenu principal
La revue de presse des Amériques

A la une : «Born in the USA», la preuve de Barack Obama

5 mn

Publicité

 « Un moment pénible dans la vie politique » 

C’est donc chose faite : le président Barack Obama a présenté une nouvelle fois son acte de naissance. On peut y lire qu’il est né à Honolulu, sur l'île d'Oahu, dans l'Etat d'Hawaii. Il a donc le droit d’être président des Etats-Unis. « La nouvelle publication est toute de même embarrassante, commente le New York Times. Barack Obama, qui est un homme tellement rationnel, doit affronter une opinion publique on ne peut plus irrationnelle. Après avoir passé plus de deux ans à la tête du pays, le voila obligé de prouver qu’il est l’occupant légitime de la Maison Blanche. Sa déclaration, hier, représentait un moment pénible dans la vie politique des Etats-Unis. En plus, c’était ce clown de Donald Trump qui a fait monter l’affaire jusqu’aux émissions des heures de grandes écoutes ».

Alors, le président peut-il maintenant passer à autre chose ? Ce n’est même pas sûr, à en croire le Washington Post. Se faisant l’avocat du diable, le journal écrit : « C’est certain, ceux qui veulent la peau de Barack Obama, ne vont pas en rester là. Ils vont dire que ce document ne prouve rien, que c’est un faux, qu’on a tous été manipulés. Ça sera toujours comme ca ; une bonne théorie du complot ressemble à un incendie dans une mine de charbon : c’est quelque chose que l’on ne peut pas éteindre en une seule journée ».

Jeu de chaises musicales à la tête de la Défense et du renseignement

Le directeur de la CIA, Leon Panetta, prend la direction du Pentagone et sera remplacé par  le commandant des forces en Afghanistan, David Petraeus. Le Washington Post a voulu en savoir plus sur le nouveau secrétaire à la Défense. « D’abord, écrit le journal, à 72 ans, il sera l’homme le plus âgé jamais nommé à ce poste. Et puis, il n’y a aucun doute : Leon Panetta a plus d’expérience dans le ramassage des noix, son activité favorite, qu’en matière militaire ». Mais deux critères le prédestinent à cette fonction : il connaît les rouages politiques de Washington comme personne. Et il sait gérer l’argent des contribuables. « Il aura l’autorité pour faire accepter les coupes budgétaires prévues dans l’armée », écrit le Washington Post.

Ceci dit, beaucoup de questions demeurent, des questions soulevées par le Christian Science Monitor. Leon Panetta va-t-il bien s’entendre avec la secrétaire d’Etat Hillary Clinton ? Le quotidien souligne que la diplomate en chef et le ministre de la Défense sortant, Robert Gates, avaient fait une très bonne équipe.

Des ouragans meurtriers dans le sud des Etats-Unis 
 
Des violentes tempêtes touchent depuis plusieurs jours la région. Elles ont fait plus de 160 morts, dont deux tiers dans l’Etat de l’Alabama. C’est la où se trouve la ville de Tuscaloosa qui a beaucoup souffert, constate le journal local The Crimson White. Une rue dans le centre-ville a été complètement détruite, des centaines d’habitants se trouvent sans abris. Il va falloir des mois pour reconstruire notre commune, raconte le maire de Tuscaloosa. Dans un autre journal de l’Alabama, The Anniston Star, les gens témoignent : « C’est comme si l’enfer avait ouvert ses portes », raconte un couple de Peek’s Hill. « On s’est réveillés au beau milieu de la nuit. On a regardé autour de nous. C’était un champ de ruine. Notre maison a été complètement dévastée ». Et puis, ce grand soupir de ce père de famille : « Je n’ai jamais vécu une chose pareille. Espérons que cela ne reproduise plus ! »

Hugo Chavez augmente les salaires de 40%

40% de salaire en plus dans la poche ? Oui, à condition de travailler dans le service public vénézuélien. Le président Hugo Chavez a décidé d’augmenter le salaire minimum de 25%. C’est une information à retrouver dans le journal Tal Cual. Certains employés du service public, comme les professeurs, sont encore plus gâtés : ils gagneront bientôt 40% de plus. Ce qui est bon pour les individus pourrait en revanche se révéler néfaste pour l’économie, écrit le journal. Selon Tal Cual, ces cadeaux financiers vont stimuler encore plus l’inflation déjà galopante dans le pays. Le quotidien El Nacional n'hésite pas à faire le rapprochement avec la campagne électorale. Le président veut se faire réélire l’année prochaine. Il utilise déjà tous les moyens dont il dispose, y compris ceux qui sont anticonstitutionnels. Le journal reproche notamment à Hugo Chavez de faire des radios et télévisions d’Etat des instruments pour sa propagande politique. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.