Etats-Unis/Mort de ben Laden

Obama refuse de publier les photos de la dépouille d'Oussama ben Laden

Barack Obama décide de ne pas publier les photos de la dépouille d'Oussama ben Laden, le 5 mai 2011
Barack Obama décide de ne pas publier les photos de la dépouille d'Oussama ben Laden, le 5 mai 2011 REUTERS/Jason Reed

A l'issue de trois jours de débat en interne le président Obama a décidé de ne pas diffuser de photographies de la dépouille d'Oussama ben Laden, estimant qu'elles pourraient déclencher des violences, menacer la sécurité des Etats-Unis. Après avoir vu les photos, le président américain s'est déclaré absolument convaincu qu'il s'agissait du chef d’al-Qaïda.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Le président Obama a consulté Robert Gates et la secrétaire d'Etat Hillary Clinton ainsi que son équipe chargée de la sécurité nationale avant de décider qu’il n’autoriserait pas que les photos du corps de ben Laden soient rendues publiques.

Il a expliqué pourquoi dans le magazine 60 minutes qui sera diffusé le 7 mai et dont CBS a présenté un extrait dans son journal du soir : « Il est important de ne pas laisser des preuves photographiques horribles dans la nature comme un outil d’incitation à la violence ou de propagande. Ce n’est pas dans notre genre ».

Barack Obama a ajouté : « Nous n’arborons pas ce genre de choses comme des trophées ». Pour lui, pas le moindre doute sur l’identité de la dépouille : ben Laden ne marchera plus jamais sur la terre, a-t-il dit.

Notre dossier spécial

Les élus du Congrès sont partagés : il y a ceux qui comme John McCain approuvent la décision du président et ceux qui comme Lindsey Graham souhaitent présenter au reste du monde la preuve indiscutable de la mort du chef d’al-Qaïda. Plutôt que d’essayer de convaincre les sceptiques, Obama préfère éviter un risque pour la sécurité des Etats-Unis.

Les Américains sont tout aussi divisés sur le bien-fondé de rendre publiques des photos particulièrement macabres. Selon un sondage en ligne de US News and World Report, 49% donnent raison au président, mais 51% le désapprouvent. Parmi ces derniers, Sarah Palin. Dans un discours, elle a déclaré :« Montrez les photos comme un avertissement à ceux qui veulent détruire l’Amérique ».

Découverte d’équipement et de documents précieux à la villa de ben Laden

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Après avoir abattu Oussama ben Laden, le commando des forces spéciales a découvert une véritable mine d’informations dans la villa du chef d’al-Qaïda.

Outre les 500 euros et les deux numéros de téléphone qu’Oussama ben Laden avait sur lui, le commando s’est emparé entre autres de cinq téléphones portables, cinq ordinateurs, une dizaine de disques durs et une centaine de dossiers électroniques sécurisés qui devront être décodés.

Jay Carney, le porte-parole de la Maison Blanche a dit que les informations recueillies pouvaient se classer dans trois catégories : les plans de futurs attentats, les noms de membres d’al-Qaïda, peut-être jusqu’alors inconnus des Etats-Unis, et aussi le nom du réseau pakistanais qui a aidé ben Laden à pouvoir se cacher près d’Islamabad. Pour Richard Haass, président du Council on Foreign Relations, ce qui a été découvert à Abbottabad est peut-être plus important que la mort de ben Laden.

Barack Obama se rend aujourd’hui à New-York pour honorer au Ground Zero la mémoire des victimes du chef islamiste. Il s’entretiendra en privé avec les familles et les secouristes qui ont aidé les survivants. Il déposera aussi une gerbe au pied du monument du 11-Septembre. Il a invité l’ancien président George Bush à se joindre à lui, mais celui-ci a décliné, préférant depuis qu’il a quitté la Maison Blanche, rester dans l’ombre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail