Guatemala

Un massacre lié au trafic de drogue ?

La république du Guatemala.
La république du Guatemala. . Population: 12,6 millions.

Au Guatemala, la police a trouvé 27 cadavres dans une ferme située prés de Flores dans la région du Petén, où se trouve le site archéologique maya mondialement connu de Tikal à 680 km à l’ouest de la capitale.

Publicité

Le directeur de la police national du Guatemala a déclaré en conférence de presse que 200 hommes fortement armés, identifiés comme les «Zeta 200» ont attaqué ce dimanche la ferme de Los Cocos, propriété de Waldemar Leon, un cacique local, assassiné ce samedi sur un chemin rural.

Les 27 victimes ont été abattues par balle puis décapités. Une signature courante chez les «Zetas», un cartel considéré comme l’un de plus sanguinaires du Mexique et du Guatemala. Ce cartel mexicain, composé d’anciens militaires, a, depuis 2007, élargi son action dans ce dernier pays pour trouver d’autres lieux de réception de la cocaïne qui arrive de Colombie et Bolivie.

Ce massacre est l’un des plus sanglants de ces dernières années au Guatemala où les indices de violence sont les plus élevés d’Amérique latine avec une moyenne de 18 assassinats par jour pour une population de 10 millions d’habitants. La commission Internationale contre l’impunité de l’ONU qui conseille la police guatémaltèque depuis 2007 participera à l’éclaircissement de ce massacre insensé.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail