Accéder au contenu principal
Haïti / Séisme

Dans un projet de rapport, Usaid met en doute le bilan officiel du séisme en Haïti

Le Palais présidentiel en ruines à Port-au-Prince, en Haïti, le 13 mai 2011.
Le Palais présidentiel en ruines à Port-au-Prince, en Haïti, le 13 mai 2011. REUTERS/Swoan Parker
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Ce n’est encore qu’un projet de rapport mais il risque de déclencher une levée de boucliers. Commandée par l’Agence américaine d’aide au développement (Usaid) l’étude, dans sa version non définitive, émet de sérieuses réserves sur le bilan du séisme meurtrier du 12 janvier 2010 qui a dévasté Haïti.

Publicité

Le nombre de personnes qui ont trouvé la mort dans le tremblement de terre du 12 janvier 2010 se situe entre 200 000 et 250 000 selon les déclarations des autorités haïtiennes. Mais ces chiffres sont sévèrement revus à la baisse dans le texte, daté du 13 mai, de Usaid pour qui « le nombre de personnes qui ont trouvé la mort dans le séisme est estimé entre 46 190 et 84 961 ». Ces chiffres ont été collectés lors d’une enquête menée porte-à-porte par Usaid dans les jours qui ont suivi la catastrophe, puis un an après.

 
Selon l’AFP, le responsable du département d’Etat américain Mark Toner qui chapeaute l’agence Usaid, a lui-même reconnu que le document présentait des incohérences. Il a précisé que ces points étaient en cours d’examen afin de s’assurer que la version finale du rapport soit exacte.

Conséquences à hauts risques

Le pré-rapport de l’Usaid évoque également, pour là encore le minimiser, le nombre d’Haïtiens vivant aujourd’hui dans la rue après la destruction de leur domicile. Selon l’ONU le nombre de ces sans-abris se monterait aujourd’hui à 680 000 ; pour l’Usaid, la réalité serait plus près d’un chiffre compris entre 5 et 10% du bilan de l’ONU.

Sollicitée, la présidence haïtienne n’a pas réagi à ce rapport mais un membre du gouvernement, sous couvert d’anonymat, a dit son étonnement de voir surgir ces données plus d’un an après la catastrophe. Toujours est-il que si le rapport en question, intitulé Evaluations structurelles et déblaiement des débris dans les quartiers d'Haïti touchés par le séisme, était confirmé, cela pourrait remettre en cause sérieusement tout le dispositif d’aide internationale déployé en Haïti. 
 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.