Etats-Unis / Economie

L'agence de notation Fitch met en garde les Etats-Unis

Fachada da agência Fitch Ratings que rebaixou novamente a nota da Grécia.
Fachada da agência Fitch Ratings que rebaixou novamente a nota da Grécia. Reuters/Alessandro Garofalo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ce serait un scénario catastrophe pour l'ensemble de l'économie mondiale : un défaut des Etats-Unis sur sa dette publique qui approche de la barre des 1 400 milliards de dollars. Ce scénario est désormais sérieusement envisagé par l'agence de notation Fitch qui a déclaré mercredi 8 juin 2011 possible une dégradation de la note financière attribuée à Washington. Un avertissement de plus pour l'économie américaine.

Publicité

Fitch n'est pas la première agence de notation à mettre en garde les Etats-Unis : la semaine dernière, Moody's avait menacé elle aussi de dégrader la note américaine. Pour les agences, Washington est en train en effet de jouer avec le feu : en août prochain la dette américaine dépassera le plafond autorisé par le Congrès - et si ce plafond n'est pas relevé, les Etats Unis seront techniquement dans l'incapacité d'honorer leurs engagements financiers.

Ce tremblement de terre à l'échelle de l'économie américaine, mais aussi de l'ensemble de la planète peut être évité, mais il faudra pour cela un accord politique entre la Maison Blanche et la majorité républicaine du Congrès. Accord difficile à atteindre car les élus républicains demandent des coupes budgétaires sans augmentation d'impôt, ce que refuse Barack Obama.

Dans ce bras de fer très politique, les mises en garde à répétition des agences de notation financière, pourraient en fait profiter à la Maison Blanche : mercredi 7 juin 2011, celle ci n'a pas manqué de critiquer l'irresponsabilité des élus républicains, qui mettraient à mal, de par leur intransigeance, la réputation financière des Etats-Unis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail