Accéder au contenu principal
Economie américaine/Chine

La Chine s'alarme de la dette américaine

Succursale de la banque chinoise ICBC à Huaibei, province de l'Anhui, juillet 2011.
Succursale de la banque chinoise ICBC à Huaibei, province de l'Anhui, juillet 2011. ChinaFotoPress/Getty Images

Alors que l'agence de notation Moody's place sous surveillance la note des Etats-Unis en matière de sécurité de la dette, Pékin demande instamment à Washington de protéger ses investissements. Un appel qui intervient alors que le président Obama a du mal à s'entendre avec les républicains pour relever le plafond de remboursement de la dette américaine. Pour augmenter la pression, une agence de notation chinoise, Dagong, menace, elle aussi, de dégrader la note des Etats-Unis.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Joris Zylberman

Se retrouver avec une montagne de bons du Trésor américain complètement dévalués, c’est la hantise de la Chine. Et depuis deux ans, Pékin n’hésite plus à mettre la pression sur Washington. D’où ce nouvel avertissement de la diplomatie chinoise : le gouvernement américain doit assurer les intérêts des investisseurs chinois.

La Chine s’offusque des critiques des Etats-Unis sur la monnaie chinoise, sous-évaluée, quand elle voit combien le dollar est affaibli par une dette de plus en plus difficile à rembourser. Et même si elle tente de réduire ses réserves de bons du Trésor, la Chine reste, avec ses 1 153 milliards de dollars, de loin le premier détenteur.

Depuis le début de la crise, Pékin critique le plan de relance de Washington et l’injection de liquidités dans l’économie par la Banque fédérale américaine. Et la Chine vient encore d’augmenter la pression en laissant Dagong, la première agence de notation chinoise, menacer de dégrader la note des Etats-Unis, à l’instar de Moody’s…

Loin d’être aussi importante que Moody’s, l’agence Dagong est soutenue par Pékin, et essaye de se faire remarquer par sa sévérité contre les Occidentaux, tout en soutenant que la Chine est tout à fait capable d’affronter ses propres créances douteuses, abyssales… La notation se change ici en arme diplomatique dans la guerre économique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.