Accéder au contenu principal
Chili

Chili : les étudiants appellent à une nouvelle journée d'action le 9 août

Un étudiant arrêté par la police lors de la manifestation exigeant plus de moyens dans l'enseignement public à Copiaco, le 5 août 2011.
Un étudiant arrêté par la police lors de la manifestation exigeant plus de moyens dans l'enseignement public à Copiaco, le 5 août 2011. AFP PHOTO/Hector Retamal
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Chili, les étudiants, mobilisés depuis trois mois pour exiger des moyens accrus dans l'enseignement public, ont annoncé le 5 août une nouvelle journée d'action pour mardi prochain, au lendemain de protestations et violences qui ont entraîné l'arrestation de 874 personnes pour l'ensemble du pays.

Publicité

Avec notre correspondante à Santiago, Claire Martin

La répression de la police militarisée est allée trop loin. Selon un bilan des autorités, 874 manifestants ont été arrêtés jeudi. C’est pour cette raison que les étudiants et les professeurs ont porté plainte contre le ministre de l’Intérieur Rodrigo Hinzpeter. « La dictature a pris fin il y a vingt ans », a souligné la dirigeante du mouvement étudiant Camila Vallejo.

Les députés de l’opposition ont annoncé, quant à eux, leur intention de formuler une accusation constitutionnelle contre le ministre. Rodrigo Hinzpeter n’avait pas autorisé les rassemblements à Santiago. Les étudiants, les élèves du secondaire et les professeurs sont passé outre. La police a dispersé les foules à coups de grenades lacrymogènes et de lances à eau. Quatre-vingt-dix policiers ont été blessés. Les autorités ne comptabilisent pas les blessés du côté des manifestants, ce chiffre est donc inconnu.

Le mouvement a appelé à une nouvelle manifestation nationale le 9 août. Il a refusé à l’unanimité les propositions de réformes du gouvernement. Les étudiants réclament depuis deux mois une augmentation du budget de l’éducation publique, qui ne cesse de se dégrader, la fin du profit dans les collèges, lycées et universités. Et la nationalisation d’une éducation parmi les plus privatisée du monde.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.