Accéder au contenu principal
Revue de presse des Amériques

A la Une : Barack Obama dévoile son plan pour l’emploi

Texte par : Nicolas Ropert
5 mn

Publicité

Le président sera ce jeudi soir devant le Congrès américain. Un discours « exceptionnel » souligne le Washington Post qui qualifie cet exercice « d’instrument pour influencer l’opinion et le débat ». On connaît déjà les grandes lignes de ce « Big Speech », ce grand discours, comme disent les Américains. Le journal floridien, le Saint Petersburg Times, affirme que « le président annoncera une série de décisions pour relancer l’emploi ». « Des mesures évaluées à 300 milliards de dollars », écrit le journal, qui seront réparties entre des baisses de charges pour les entreprises, des aides locales et des projets d’infrastructures. Pour le site internet Politico, cette déclaration de Barack Obama n’est pas « seulement la dernière chance pour sauver l’économie américaine, c’est surtout la possibilité de reprendre la main dans le débat à Washington ». Dans un éditorial, le New-York Times voit dans l’allocution de ce soir, « une réponse au supercomité » qui se réunit pour la première fois aujourd’hui. Ce supercomité, c’est cette commission bi-partisane que les démocrates ont dû céder aux républicains au moment de la bataille pour relever le plafond de la dette. Selon le quotidien new-yorkais, Obama tente de montrer la voie à cette commission en lui disant que les 1.500 milliards de dollars d’économie ne doivent pas nuire à l’emploi. Couper les budgets sans détruire l'économie : un grand écart qui sera difficile à réaliser.

Deuxième débat à la primaire républicaine

La presse ce matin revient largement sur ce deuxième rendez-vous qui avait lieu en Californie. USA Today, le grand quotidien populaire américain, titre sur Rick Perry, l’un des favoris, qui a été « pris dans le feu hier ». Le gouverneur du Texas est connu pour ses qualités à l’oral, mais c’est lui qui a été attaqué. Son principal adversaire, l’ancien gouverneur du Massachusetts, « Mitt Romney, l’a notamment taclé sur les questions de couvertures sociales », note aussi ce matin le New-York Times. Mitt Romney a réaffirmé que l’assurance maladie doit être défendue alors que son adversaire l’avait pourfendue peu avant. De même, quand Rick Perry a vanté son bilan sur l’emploi dans son Etat, le Texas, Mitt Romney lui a répondu qu’il avait fait largement moins bien que son prédécesseur. Pour le Washington Post, pas de doute : « La primaire républicaine devrait se jouer entre les deux hommes ». Michele Bachmann, la représentante du Tea Party, un temps en tête des sondages, a semblé « éteinte », relève le journal. Pour USA Today, elle a été hier « largement éclipsée » alors que pour le New-York Times, elle était « carrément absente du combat ».

Nouvelle tentative de Michel Martelly pour désigner un Premier ministre

« Débats passionnés autour de la candidature de Garry Conille », titre le site internet Haïti Libre. Garry Conille, c’est donc le candidat choisi par le président de la République. L’ancien conseiller de Bill Clinton « ne fait pas l’unanimité au Parlement », avance le quotidien haïtien, Le Matin. Le Premier ministre désigné doit soumettre aujourd’hui son dossier au Parlement. Un vote devrait ensuite avoir lieu. Rien ne dit encore si les parlementaires sont prêts à soutenir le choix de Michel Martelly. « Un choix très malheureux », affirme Camille Chalmers, un économiste haïtien interrogé par Le Nouvelliste. Le journal de Port-au-Prince s’intéresse au programme que pourrait mettre en place le potentiel futur Premier ministre. « Vision ultra-libérale, dépendance budgétaire », les mots du Nouvelliste claquent. Pour l’instant, seuls quelques députés ont affirmé vouloir voter en faveur « pour que le pays ait le plus rapidement possible un gouvernement légitime », affirment-ils.

Où sont passées les armées du régime de Kadhafi ?

Le Washington Post affirme dans son édition de ce jeudi que « des milliers de masques à gaz et des vêtements de protection contre les armes chimiques ont disparu du bunker du guide libyen ». Alors, rapporte le journal, même si le Pentagone et les organisations internationales ont confirmé que les stocks d’armes sont en sécurité, « pas moins de 11 tonnes de gaz moutarde (ce gaz hautement nocif) étaient encore dans le pays » ! Le New-York Times s’intéresse lui aussi à cette question. Le journal croit savoir que « des missiles à tête-chercheuse se sont, eux aussi, évaporés avant la fuite du dictateur ». Les journalistes du quotidien affirment avoir retrouvé des modes d’emploi de missiles soviétiques Graal. Des armes livrées ces dernières années par des pays de l'ex-bloc de l’Est au colonel Kadhafi.
Une situation « inquiétante », souligne le Washington Post. Les rebelles se disent préoccupés par ces disparitions, poursuit le journal. Ils craignent que ces armes ne soient utilisées par Kadhafi ou ses partisans. Un des responsables du CNT (Conseil national de transition) lâche même : « Kadhafi en est capable » !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.