Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Terrorisme / 11-Septembre

World Trade Center: immense projet, lente reconstruction

Le World Trade Center en reconstruction, le 8 septembre 2011.
Le World Trade Center en reconstruction, le 8 septembre 2011. Reuters / Jim Young
Texte par : Isabelle Artus
7 mn

Surnommé Ground Zero depuis la tragédie du double attentat du 11 septembre 2001 qui a causé la mort d’environ 3000 personnes et traumatisé l’Amérique, le site du World Trade Center est toujours en travaux. Il doit accueillir un mémorial et un nouveau complexe dont la One World Trade Center sera la tour centrale. Un vaste projet qui met du temps à sortir de terre. Dix ans après, où en est le chantier ?

Publicité
Reuters

L’ image est symbolique et a fait la une de nombreux journaux : le président Obama déposant une gerbe de fleurs en hommage aux victimes des attentats du 11-Septembre. C’était lors d’une cérémonie organisée quatre jours après la mort d’Oussama ben Laden, le 5 mai dernier. Un moment que le Washington post a qualifié d’ « achèvement d’un cycle ».
 

Le site du World Trade Center après le 11-Septembre s'est appelé Ground Zero, ce qui signifie en anglais « l’emplacement d’un désastre faisant beaucoup de dégats ».
Le site du World Trade Center après le 11-Septembre s'est appelé Ground Zero, ce qui signifie en anglais « l’emplacement d’un désastre faisant beaucoup de dégats ». REUTERS/Mike Segar

De son côté, le maire de New York Michael R. Bloomberg suggérait mardi 6 septembre d’entrer dans une nouvelle phase, dix ans après le 11-Septembre mais aussi de ne plus employer le terme de Ground Zero pour identifier le quartier en reconstruction : « Maintenant, le temps est venu d’appeler ces 64 750 M² par leur nom : le World Trade Center, le Mémorial et le musée national du 11-Septembre ».

 
Le concept architectural du nouveau Word Trade Center

Le nouveau World Trade Center est gigantesque et s’étend sur trois niveaux : en hauteur, au sol et en profondeur. La très moderne tour One World Trade Center de 80 étages de verre et d’acier pointe vers le ciel. Le Mémorial, dédié au souvenir des presque 3000 victimes du double attentat du 11 Septembre, la future gare et un musée, sont eux souterrains.
 

Dix ans après - Notre dossier spécial

Le quartier se veut différent de celui d’hier, conçu pour être un lieu de vie et non plus uniquement une zone d’affaires. Des magasins sont prévus, des appartements aussi, un espace pour se cultiver et se divertir.

La tour One World Trade Center et le Mémorial représentent les bâtiments phare du nouveau site. Appelée aussi Freedom tower  («tour de la Liberté»), le gratte-ciel qui domine le site, s’élève déjà à 304 mètres et comprend plus de 80 étages. Le plus grand building du sud de Manhattan se construit à la vitesse d’un étage par semaine, selon le site Internet du World Trade Center. Au final, il devrait atteindre la taille de 1776 pieds (541 mètres), un chiffre en hommage à la date de l'indépendance des Etats-Unis, et devenir le plus haut bâtiment américain. One World Trade Center fait partie des quatre tours autour de Ground Zero prévues pour de futurs bureaux.

Regardez le plan animé en 3D du projet architectural du World trade Centerpar le New York Times


Le mémorial du World Trade Center est situé précisément à l'endroit où se trouvaient les tours jumelles détruites. C’est le projet « Reflecting absence » de l’architecte Michael Arad qui a été choisi au terme d’un immense concours lancé à travers le monde. Michael Arad s’est servi des énormes fosses des deux ex-tours jumelles. A la place, il a conçu deux bassins vides qui symbolisent l’absence laissée par la mort des presque 3000 victimes. De l’eau retombe en cascade ininterrompue aux pieds des ex-tours jumelles. Les noms des victimes ont étés gravés dans le bronze sur les murs de ces deux carrés géants. Quatre cent chênes devraient être plantés. Le mémorial devrait occuper la moitié de la superficie du nouveau World Trade Center. Il doit ouvrir ses portes aux familles des victimes, ce 11 septembre 2011, et au public le lendemain.

Prévue aussi, une grande gare souterraine aux lignes hightech mais dont le coût ne cesse d’augmenter. Elle devrait devenir l’une des plus importantes de New York avec de nombreuses interconnections de lignes dont une vers l’aéroport John Fitzgerald Kennedy.

Mais la reconstruction du WTC est loin d’être terminée. Certains estiment la fin de cet immense chantier en 2016.
 
Regardez l'avancée des travaux du World trade Center en photos par le New York Times


Un chantier en retard
 
Si l’ambitieux projet de reconstruction du World Trade Center se fait attendre, c’est qu’il a souffert des batailles entre les promoteurs immobiliers et les propriétaires, en pleine période de crise. Les querelles se sont éternisées entre les Autorités du port de New York et du New Jersey, propriétaires du terrain de Ground Zero et le principal promoteur du WTC, Larry Silverstein.

Détenteur du bail du World Trade Center pour 99 ans, Larry Silverstein a été après le 11 Septembre au cœur d’un contentieux financier l’opposant à plusieurs compagnies d’assurances pendant six ans. Ce qui a retardé d’autant le projet.

Les New Yorkais ont été consultés pour participer au projet de reconstruction. Les familles des victimes n’étaient pas d’accord avec le concept architectural. Finalement, c’est le projet de l’architecte Daniel Libeskind qui a été retenu. Mais ses plans seront revus et modifiés de nombreuses fois. Son projet composé de cinq tours n’en comprendra finalement que quatre.

L’année dernière, neuf ans après le 11 Septembre, les New-Yorkais s’impatientaient car aucun des bâtiments n’était fini.

Redynamiser Manhattan

Pour Michael R. Bloomberg, le maire de New York, la reconstruction représente l’opportunité de redynamiser le sud de Manhattan. A l’occasion d’un petit-déjeuner à Wall Street mardi 6 septembre 2011, sponsorisé par l’Association pour un meilleur New York, il a insisté sur le nombre de personnes qui viennent s’installer dans le sud de Manhattan. Ce nombre a doublé, selon lui, cette dernière décennie : « Il y a actuellement plus de monde qui vit à Manhattan sud (Lower Manhattan) qu’à n’importe quelle période depuis 1920 ».  

Dans un élan positif caractéristique de l’esprit d’entreprise américain, le maire de New York a lancé : « Ce dimanche, comme nous allons regarder en arrière, souvenons-nous non seulement de l’agonie et des attaques mais aussi de comment nous avons réussi à canaliser notre douleur en quelque chose de positif et de puissant. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.