Etats-Unis / Justice

Procès Jackson : le Dr Murray choisit de garder le silence

Le Dr Conrad Murray lors de son procès à Los Angeles, le 1er novembre 2011.
Le Dr Conrad Murray lors de son procès à Los Angeles, le 1er novembre 2011. REUTERS/Kevork Djansezian/Pool

Dernier jour de débat, ce mardi 1er novembre 2011, dans le procès du Dr Conrad Murray jugé pour la mort du chanteur Michael Jackson. Le médecin de la star américaine, poursuivi pour homicide involontaire dans un tribunal de Los Angles, a finalement décidé de ne pas témoigner à la barre.

Publicité

Avec notre correspondante à San Francisco, Anne Verdaguer

Le médecin a annoncé qu’il ne prendrait pas la parole lors d’une interruption d’audience, en l'absence des jurés mais devant les journalistes. A la question de savoir s'il avait pris sa décision « librement et de son plein gré », le docteur a répondu « oui ». Jusqu’au dernier moment, le médecin a hésité à témoigner, demandant au juge, Michael Pastor, un temps de réflexion supplémentaire.

Sa décision de garder le silence est sans doute motivée par le risque d’être confronté à un contre-interrogatoire musclé. Le procureur David Walgren a donné hier un aperçu de son éloquence lors de l’interrogatoire du dernier témoin clé de la défense, le Dr Paul White. Cet expert médical devait appuyer la thèse selon laquelle le chanteur se serait lui même administré la dose mortelle de Propofol, ce puissant anesthésiant qui a causé sa mort. Mais il a été obligé de reconnaître les fautes professionnelles du Dr Murray et notamment son appel très tardif aux urgences le matin de la mort de Michael Jackson.

Le médecin continue de plaider son innocence. Il risque jusqu’à quatre ans de prison. Le procès, se termine jeudi avec les plaidoiries finales puis le jury se retirera pour délibérer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail