Etats-Unis

La justice américaine suspend l’exécution de Hank Skinner

Hank Skinner et son épouse la Française Sandrine Ageorges-Skinner.
Hank Skinner et son épouse la Française Sandrine Ageorges-Skinner. Abolition.fr
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La cour d’appel criminelle d’Austin au Texas a décidé le 7 novembre de suspendre l’exécution de Hank Skinner. Celle-ci était prévue le 9 novembre. La cour d'appel du Texas accepte d'examiner un recours des avocats du condamné qui demandent des tests ADN. Des tests qui pourraient prouver son innocence. Henry «Hank» Skinner a été condamné à la peine capitale pour les meurtres en 1993 de sa compagne d'alors et des deux fils de celle-ci. Un triple meurtre qu'il nie.

Publicité

Avec notre correspondant à Huntsville, Raphaël Reynes

C’est un nouveau sursis pour Hank Skinner, mais ce n’est pas encore la fin du combat juridique. Dans l’arrêt rendu le 7 novembre, la cour d’appel d’Austin relève que la loi sur les tests génétiques a changé, ces dernières années au Texas. « Il apparaît que ces changements n’ont pas été examinés dans le cadre de ce dossier » soulignent les magistrats qui estiment donc qu’il serait « prudent pour la cour de prendre le temps de les étudier ».

Cela d’autant plus, notent les juges que le tribunal qui a refusé les tests ADN la semaine dernière ne fait aucunement référence aux nouvelles lois, dans son jugement. La cour d’appel réclame donc qu’une nouvelle décision lui soit remise d’ici un mois au plus tard. Un nouvel arrêt qui, cette fois, devra mentionner et tenir compte des règles en vigueur.

C’est après seulement que la cour d’appel décidera, ou non, d’autoriser les tests ADN réclamés par Hank Skinner. Pour le condamné et ses défenseurs, le combat se poursuit. Mais en attendant (et comme le veut la loi du Texas), l’exécution est suspendue pendant toute la durée d’examen de l’appel.


A voir ce mardi 8 novembre 2011 à 22h20, heure de Paris (21h20 TU) à la télévision française sur la chaîne Canal Plus, un documentaire intitulé «Un moment dans la vie de Hank Skinner». Son auteur Jordan Feldman a suivi l'épouse française du condamné à mort, Sandrine Ageorges-Skinner, dans les jours qui avaient précédé la première date prévue pour l'exécution. C'était en mars 2010.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail