La Revue de Presse des Amériques

Etats-Unis : coup d’envoi des primaires républicaines dans l’Iowa

Publicité

 

La candidat républicain, Rick Santorum  en campagne à Sioux City, dans l'Iowa, le 1er janvier 2012.
La candidat républicain, Rick Santorum en campagne à Sioux City, dans l'Iowa, le 1er janvier 2012. REUTERS/John Gress

Les journaux américains se font l'écho des derniers sondages et des dernières tendances, selon lesquels, l'ancien gouverneur du Massachusetts, Mitt Romney pourrait sortir gagnant de cette première consultation. « Mais le Texan Ron Paul le suit toujours de très près », constate le Washington Post. « Et le candidat Rick Santorum, un ancien sénateur de la Pennsylvanie, a réussi ce week-end une percée surprise parmi les sympathisants républicains ».

Tout reste donc encore possible. Le Des Moines Register remarque que « les gens qui aiment la politique vont adorer cette bataille surprise qui peux encore être remportée par plusieurs candidats républicains en lice ». Le résultat du scrutin reste ouvert, mais les démocrates, eux, ont visiblement déjà choisi leur adversaire. Selon le New York Times, des membres de l'équipe de campagne de Barack Obama « sont arrivés dans l'Iowa, et y ont installé un conseil de guerre dans un hôtel du centre ville de Des Moines. Leur cible: Mitt Romney ».

Mauvais début d’année pour Occupy Wall Street à New York

A New York, la nouvelle année a mal commencé pour les militants du mouvement Occupy Wall Street. Le soir du réveillon, plusieurs centaines de manifestants sont entrés dans le parc Zuccotti à Manhattan, rapporte aujourd'hui le New York Daily News. Les militants ont voulu reprendre cet endroit stratégique, d'où ils avaient été chassés en novembre dernier. Mais des incidents sont survenus lorsque certains militants ont tenté d'enlever des barrières métalliques placées autour du parc. « Je n'ai jamais eu peur de la police de New York jusqu'à ce soir », raconte Ellen Barkin dans les colonnes du quotidien. L'actrice dit avoir été témoin « d'arrestations arbitraires et d'une attitude agressive des policiers ». 68 personnes ont finalement été interpellées cette nuit là, et un policier blessé.

Honduras : plus haut taux d’homicide du monde

Le Los Angeles Times consacre aujourd'hui son éditorial à un pays latino-américain, dont on ne parle pas beaucoup en ce moment. Il s'agit du Honduras qui, selon le dernier rapport des Nations unies, affiche le taux d'homicide le plus élevé du monde entier et où les violations des droits de l'homme constituent le quotidien de la population. Le Los Angeles Times appelle aujourd'hui l'administration Obama à agir, car le gouvernement hondurien dépend de l'aide financière américaine.

« Le Congrès à Washington a fait un pas dans la bonne direction en coupant de 70 millions de dollars et donc de 20 %, son aide annuelle attribuée au Honduras », explique l'éditorialiste. « Ce geste n'est pas purement symbolique. Il devrait convaincre le président hondurien Porfirio Lobo d'adopter enfin des reformes, comme par exemple l'engagement d'enquêteurs indépendants par le bureau du procureur général et la mise en place d'un programme de protection de témoins ». Pour le LA Times, « le président Lobo doit prendre des mesures concrètes afin d'empêcher les violations des droits de l'homme et surtout de poursuivre en justice ceux qui les commettent. Le Honduras a besoin d'aide. Pour la recevoir, il doit être responsable ». 

Cuba : des changements pour la nouvelle année
 

Le Miami Herald fait aujourd'hui le point sur les réformes en cours, engagées par le régime castriste. « Cela fait presque quatre ans, que Raoul Castro a annoncé une série de réformes afin d'élever le niveau de vie de ses concitoyens et de sortir l'île de l'impasse économique. Mais ce n'est que ces derniers mois que des mesures substantielles ont été prises et que les premiers changements commencent à voir le jour dans le quotidien des Cubains », estime le journal de Floride.

 

 

« Plus de 350 milles Cubains ont demandé une licence afin de pouvoir lancer leur propre entreprise, des pizzerias ambulantes vendent des sandwiches à côté de l'université de la Havane, des chambres d'hôtes ont fait leur apparition sur Internet et des stations de services offrent, outre le carburant, vêtements et même petit électroménager à leurs clients ». Et le Miami Herald de conclure: « Certes, les obstacles sont encore nombreux, le chemin encore long. Mais les réformes ont d'ores et déjà changé l'attitude des Cubains qui veulent enfin jouer un vrai rôle dans l'économie de leur pays ».

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail