Accéder au contenu principal
NICARAGUA

Nicaragua: Daniel Ortega entame un nouveau mandat présidentiel

Daniel Ortega, président du Nicaragua après la confirmation de sa réélection par le Conseil électoral suprême.
Daniel Ortega, président du Nicaragua après la confirmation de sa réélection par le Conseil électoral suprême. REUTERS/Oswaldo Rivas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ce mardi 10 janvier 2012, au Nicaragua, l'ancien guérillero commence un nouveau mandat de cinq ans. Sont conviés à la cérémonie d'investiture une dizaine chefs d'Etat tous latino-américains à l'exception de l'Iranien Mahmoud Ahmadinedjad, qui vient de quitter Caracas. La présence à Managua du président iranien et de son homologue vénézuélien situe résolument Daniel Ortega, pourtant réputé pragmatique, parmi les dirigeants de la gauche radicale dans la région.

Publicité

A 66 ans, et alors qu'il entame un nouveau mandat de cinq ans avec une majorité des 2/3 à la chambre, Daniel Ortega présente deux visages. Il est d'abord le révolutionnaire qui, encore adolescent, s'engagea dans la guérilla sandiniste finalement victorieuse en 1979 de la dictature des Somoza. Mais il est aussi, depuis son retour au pouvoir il y a cinq ans, ce catholique fervent qui invoque volontiers Dieu et sa foi, à l'instar de la première Dame, son égérie et porte-parole officielle, Rosario Murillo.

Les années 80 avaient correspondu, pour le comandante Ortega, à un difficile apprentissage du pouvoir, dans un pays en butte à la pauvreté, aux destructions de la guerre civile, et aux contras, les contre révolutionnaires financés par les Etats-Unis de Ronald Reagan.

Les sandinistes qu'il avait menés à la victoire ont donc fini par perdre les élections, en 1990, laissant les rênes à une droite adepte des recettes du FMI. Jusqu'à ce qu'un Daniel Ortega transfiguré regagne en 2007 le pouvoir dans les urnes, puis se fasse réélire triomphalement en novembre dernier.

Il affiche aujourd'hui à la fois sa fidélité persistante à la gauche radicale, ce qui lui vaut le pétrole et une aide très substantielle du Vénézuéla, et parallèlement de bons rapports avec le FMI et les investisseurs étrangers.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.