ETATS-UNIS

L’armée américaine enquête sur une vidéo montrant des Marines urinant sur des cadavres

La vidéo montre des Marines urinant sur les corps de présumés talibans
La vidéo montre des Marines urinant sur les corps de présumés talibans Reuters/YouTube
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après les divers scandales d'Abou Ghraïb, le comportement de certains soldats américains à l'étranger est de nouveau sous le feu des critiques. Et cela à cause d'une vidéo postée sur internet qui montre quatre marines qui semblent uriner sur des cadavres. Les réactions d'indignations sont nombreuses. Le président afghan Hamid Karzaï se dit « profondément dérangé » et appelle à la sévérité pour les coupables. Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta a jugé « absolument lamentable » le comportement des quatre hommes. La vidéo n'a pas été authentifiée. Une enquête a été ouverte par l'armée américaine.

Publicité

La vidéo dure 39 secondes, elle est de qualité médiocre. On y voit clairement quatre soldats qui semblent uriner sur les corps de trois afghans qui sont présentés comme des insurgés. La seule phrase audible à la fin de cette vidéo est « passe une bonne journée mon gars ».

Dans un communiqué, le corps des Marines annonce qu'il va enquêter sur cette affaire et d'abord vérifier ces images qui leur semblent, au premier abord, authentiques.
Ces images véhiculent des valeurs contraires au corps des Marines, ajoute le communiqué.

Du côté du ministère de la Défense américain, un porte-parole du Pentagone ne cache pas son dégout et puis à Kaboul la force internationale (ISAF) rappelle que ces actes sont répréhensibles et susceptibles d'être poursuivis. L'Otan parle, quant à elle, d'un « acte irrespectueux » qui déshonore les soldats.

Côté talibans, un porte-parole a très vite réagi et parle de barbarie et d'actes qui se sont répétés au cours des dix dernières années mais il faut noter le ton modéré du communiqué qui a d'ailleurs été suivi d'un autre dans lequel, le même porte-parole des talibans, annonce que cette affaire ne remettra pas en cause les discussions de paix qui ont été engagées au Qatar avec les Américains.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail