Accéder au contenu principal
Japon/ FMI/Grèce/ Zone euro

Le Japon pourrait fournir 50 milliards de dollars au FMI

Le Japon s'est déclaré prêt à fournir jusqu'à 50 milliards de dollars au FMI afin d'aider l'Europe à sortir de la crise de l'endettement.
Le Japon s'est déclaré prêt à fournir jusqu'à 50 milliards de dollars au FMI afin d'aider l'Europe à sortir de la crise de l'endettement. (Photo : Reuters)
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Japon s'est déclaré prêt à fournir jusqu'à 50 milliards de dollars au Fonds monétaire international (FMI) afin d'aider l'Europe à sortir de la crise de l'endettement. Selon une responsable gouvernementale américaine, les Etats-Unis considèrent que c'est « prématuré » d'évoquer le montant que le Fonds monétaire international pourrait apporter au deuxième plan de sauvetage pour la Grèce. Le FMI aura-t-il les moyens de venir en aide aux Etats européens ?

Publicité

Le Fonds monétaire international ne s'est pas encore prononcé sur son aide à Athènes. Au regard des besoins à venir, notamment en Grèce, le FMI juge insuffisant le montant du MES (le mécanisme européen de stabilité), qui est de 500 milliards d'euros. Une hésitation qui pourrait aggraver la situation de la Grèce et de l'Europe, car l'aide du FMI est cruciale pour régler la crise européenne. La présence du FMI est un facteur rassurant aussi bien pour les créanciers privés que les créanciers publics.

Le FMI devrait verser 13 milliards d'euros supplémentaire mais à la condition que les créanciers privés respectent leurs engagements pour effacer les 100 milliards d'euros de dettes qu'ils ont négociées avec Athènes. Si le FMI est aussi stricte, c'est que dans le même temps il cherche à augmenter ses réserves pour soutenir la zone euro.

De son côté, le Japon se dit prêt à fournir jusqu'à 50 milliards de dollars au FMI pour participer à la lutte contre la crise européenne, Mais pas question de signer un chèque en blanc. Il attend des Etats européens qu'ils fassent davantage d'efforts avant de percevoir des aides de la communauté internationale. Le ministre japonais des Finances à souligner que lui et son homologue chinois sont sur la même longueur d'ondes : ils appellent la zone euro à renforcer par elle même son pare-feu financier à la crise de la dette.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.