Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Espace

Etats-Unis: la navette spatiale Discovery entre au musée

La navette spatiale Discovery, monté sur un porte-avions 747  de la Nasa, survole les toits de Washington, le 17 avril 2012.
La navette spatiale Discovery, monté sur un porte-avions 747 de la Nasa, survole les toits de Washington, le 17 avril 2012. d traveled 148,221,675 miles. NASA will transfer Discovery to th
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Discovery, l’une des trois navettes spatiales restantes (avec Endeavour et Atlantis) du programme inauguré en 1981, est à partir d’aujourd’hui une pièce de musée. La Nasa l’a remise officiellement et en grande pompe au très populaire musée de l’air et de l’espace de Washington qui l’exposera dans son annexe de Virginie.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Mardi, tous les Washingtoniens avaient déjà salué l’arrivée de Discovery qui, sur le dos d’un 747, avait survolé trois fois la capitale, tel un champion olympique faisant son tour d’honneur.

Ce jeudi, le patron de la NASA, Charles Bolden, qui avait lui-même volé à bord de Discovery, a remis l’orbiteur au musée de l’air au cours d’une cérémonie remplie de nostalgie.

C’est une page glorieuse de l’aventure spatiale qui est tournée. En dépit de ses tragédies, les explosions de Challenger et Columbia, le programme avait largement contribué à la construction de la station spatiale internationale.

240 millions de km en 28 ans

Tout le gotha de la NASA était présent pour la circonstance, mené par son doyen, John Glenn, le premier homme à avoir volé en orbite terrestre en 1962 : « Ce sera le symbole des vols spatiaux qui offrent à notre pays optimisme, espoir, défi, leadership et le désir d’explorer et d’exceller », a annoncé John Glenn.

L’ancien sénateur a tout de même déploré l’arrêt du programme, car les Etats-Unis sont maintenant sans véhicule de remplacement et dépendent des Russes pour atteindre l’ISS.

Discovery, qui a effectué le plus de missions, parcouru 240 millions de kilomètres et transporté 246 astronautes en 28 ans, aura pour compagnon au musée deux autres retraités célèbres, le Concorde et l’Enola Gay, la forteresse volante qui avait lâché la bombe atomique au-dessus d’Hiroshima.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.