Accéder au contenu principal
Mexique

Mexique : « la reine du Pacifique » bientôt extradée vers les Etats-Unis

Sandra Avila Beltran avait été arrêtée le 28 septembre 2007. Elle est un chaînon incontournable . Elle sera jugée aux Etats-Unis.
Sandra Avila Beltran avait été arrêtée le 28 septembre 2007. Elle est un chaînon incontournable . Elle sera jugée aux Etats-Unis. AFP PHOTO/MEXICAN FEDERAL POLICE
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Mexique, nouvelle journée tragique avec 26 assassinats et 15 corps retrouvés démembrés dans une camionnette. La justice semble incapable d’arrêter cette violence. La seule menace qui fait trembler les barons de la drogue est celle d’être arrêté et extradé aux Etats-Unis comme le sera dans quelques jours Sandra Avila Beltran.

Publicité

De notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

Malgré tous les efforts de ses avocats, Sandra Avila Beltran, surnommée la reine du Pacifique, sera extradée et jugée aux Etats-Unis pour avoir introduit 100 kilos de drogue à Chicago. Par contre, elle ne pourra pas être poursuivie pour les 9 tonnes de cocaïne saisie sur le bateau Macel en 2001 au large de la basse Californie. La justice mexicaine estime en effet qu’elle a déjà été jugée pour ce crime. Elle s’occupait très discrètement du blanchiment d’argent et de la logistique des transports.

Sandra Avila Beltran est un véritable personnage de roman. Elle aurait inspiré l’Espagnol Arturo Perez Reverte lorsqu’il a écrit la Reine du Sud. Elle est née, en 1960 dans le sérail des trafiquants de drogue, son oncle maternel était Felix Gallardo, le parrain du Sinaloa. Elle savait manier la mitraillette comme la séduction. Ses deux maris, morts assassinés, étaient des commandants de la police anti-drogue ce qui démontre la collusion entre trafiquants et autorités. En étant extradée, elle abandonnera le confort et le luxe de sa prison mexicaine pour les geôles nord-américaines.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.