Etats-Unis

Etats-Unis: Mitt Romney mis au défi de dévoiler ses avis d’imposition depuis 2007

Mitt Romney à Houston, le 11 juillet 2012.
Mitt Romney à Houston, le 11 juillet 2012. REUTERS/Richard Carson

L’équipe de campagne de Barack Obama a proposé vendredi 17 août à Mitt Romney de rendre publics ses avis d’imposition depuis 2007. Une façon de mettre fin à la polémique entourant la fortune du candidat républicain à la présidence des Etats-Unis. L’équipe d'Obama, candidat à sa réélection, reproche à Mitt Romney de ne pas avoir publié ses feuilles d’impôts datant de plus de deux ans, et s’est demandé si le millionnaire n’avait pas quelque chose à cacher.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Combien d’impôts Mitt Romney a-t-il payé au cours des dix dernières années ? Cette question poursuit le candidat républicain depuis le début de la campagne et nuit à son image.

Le gouverneur a jusqu’à présent rendu publique sa déclaration de 2010 et révèlera celle de l’an dernier à l’automne. Mais il refuse de publier celles des années précédentes. Jeudi 16 août, il a déclaré qu’il avait payé ses impôts au cours des dix dernières années, mais à un taux (13%) bien inférieur à celui d’Obama.

Vendredi, le directeur de campagne du président, Jim Messina, a envoyé à son homologue républicain une offre : que Mitt Romney rende publique cinq de ses dernières feuilles d’impôts et nous cesserons de l’attaquer sur ce sujet. Le porte-parole adjoint de la Maison Blanche, John Earnst, a expliqué les raisons de cette proposition.

« Le fait est que le gouverneur Romney a la possibilité de mettre fin à toutes ces questions. Je pense que les électeurs considèrent la transparence comme une chose importante ».

Le camp républicain a rejeté l’offre, accusant le président d’essayer de détourner l’attention des Américains des problèmes plus sérieux tels que l’économie ou le chômage. Le colistier de Romney, Paul Ryan, a publié ses deux dernières déclarations qui montrent qu’il a payé plus d’impôts que son patron.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail