Argentine / Espagne

L’Argentine va porter plainte à l’OMC contre l’UE

L'Argentine va porter plainte à l’OMC suite au conflit avec l'Espagne à propos de la compagnie pétrolière Repsol.
L'Argentine va porter plainte à l’OMC suite au conflit avec l'Espagne à propos de la compagnie pétrolière Repsol. Reuters/Denis Balibouse

L'Argentine va porter plainte à l'Organisation mondiale du commerce contre l'Union européenne, après la décision espagnole de limiter l'importation de biocarburant argentin. C'est un nouvel épisode du conflit entre l'Espagne et l'Argentine à propos de la compagnie pétrolière Repsol.

Publicité

Représailles contre représailles, la guéguerre se poursuit entre l'Espagne et l'Argentine. A l'origine, la décision du gouvernement argentin de nationaliser la compagnie pétrolière YPF, majoritairement détenue par la compagnie espagnole Repsol.

Pour protester contre ce coup de force, l'Espagne décidait de limiter l'importation de biodiesel argentin. En rétorsion, c'est maintenant l'Argentine qui porte plainte à l'OMC contre l'Union européenne, estimant que le verrou posé par les Espagnols empêche de fait les exportations de biocarburant argentin vers l'Europe.

A Buenos Aires, le ministère des Affaires étrangères souligne que ce blocage entrave le développement des industries argentines, qui en tant que pays en développement souhaite sortir de son rôle de simple fournisseur de matières premières. En 2011 l'Argentine a exporté 1,6 million de tonnes de biocombustibles pour une valeur de plus d'1,6 milliard d'euros.

La capacité argentine de production de biodiesel à base de soja est sous-utilisée à hauteur de 24%, selon les autorités, ce qui oblige le pays à importer du soja en provenance du Paraguay et de Bolivie pour les faire tourner à plein.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail