Etats-Unis / Politique

Convention républicaine: Mitt Romney a obtenu le soutien d'une majorité de délégués

Le candidat républicain Mitt Romney et son épouse Ann à Tampa, Floride, le 28 août 2012.
Le candidat républicain Mitt Romney et son épouse Ann à Tampa, Floride, le 28 août 2012. REUTERS/Jason Reed

C'est mardi 28 août qu'a été donné le véritable coup d’envoi de la convention républicaine à Tampa en Floride. Premier temps fort, avec la désignation du candidat. Sans surprise, Mitt Romney a obtenu son passeport pour la présidentielle de novembre. Son épouse Ann a ensuite prononcé un discours taillé sur mesure pour séduire l'électorat féminin et humaniser le chef de file des républicains.

Publicité

Avec nos envoyés spéciaux à Tampa, Achim Lippold etRaphaël Reynes

C’était un vote symbolique puisque le résultat ne faisait aucun doute. Mitt Romney savait déjà depuis quelques mois, depuis la fin des primaires, qu’il pouvait compter sur la majorité des délégués.

Le mode d'emploi de ce scrutin

Un par un et par ordre alphabétique, les 50 Etats américains et les 5 territoires « non incorporés » parmi lesquels Porto Rico, Guam et les Iles Vierges, ont donné le résultat du vote de leurs délégués. De l’Alabama au Wyoming, et sans la moindre surprise c’est Mitt Romney qui arrive en tête. Deux exceptions, tout de même : dans l’Iowa et le Minnesota, le texan Ron Paul recueille plus de voix que l’ancien gouverneur du Massachusetts. Pas de quoi changer le résultat final de ce vote presque symbolique. Mitt Romney est désigné candidat avec 2.061 voix. Il lui en fallait 1.144 pour remporter la course.

Officiellement désigné, le candidat républicain doit maintenant accepter cette nomination. Il ne le fera que jeudi soir lors du dernier discours de cette convention républicaine. D’ici là, les orateurs vont se succéder à la tribune pour évoquer les différents points du programme politique du parti républicain.

Un programme qui servira de plateforme à Mitt Romney et à son colistier, Paul Ryan mais également aux candidats aux élections législatives dont on parle assez peu mais qui auront lieu en même temps que la présidentielle, au mois de novembre. Un tiers du Sénat et la totalité de la chambre des représentants seront renouvelés.

Autre temps fort de cette première journée, dans la soirée de mardi, le discours de l’épouse de Mitt Romney, Ann. Une allocution très attendue à laquelle le candidat républicain en personne doit assister.

Cette opération de séduction est censée adoucir son image auprès des Américains qui le jugent élitiste et trop éloigné de leurs préoccupations quotidiennes.

A 70 jours de l’élection, Mitt Romney, est au coude à coude dans les sondages avec Barack Obama. Les républicains espèrent que cette convention lui donnera l'élan nécessaire pour devancer le candidat démocrate.

Tout au long de la journée, les orateurs n’ont cessé de taper sur le président sortant qu’ils jugent responsable des difficultés économiques dans lesquelles se trouve le pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail