Accéder au contenu principal
Canada / Québec

Québec: Pauline Marois va annuler la hausse des frais d'inscription dans les universités

Pauline Marois, líder do Partido de Quebec, durante discurso após vitória em Montreal, no Canadá, nesta terça-feira.
Pauline Marois, líder do Partido de Quebec, durante discurso após vitória em Montreal, no Canadá, nesta terça-feira. REUTERS/Christinne Muschi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les événements se précipitent au Québec au lendemain de l’accession du Parti québécois à la barre de la province canadienne. Jean Charest, le Premier ministre sortant, a annoncé son départ de la vie politique et de ses fonctions de chef du Parti Libéral après 28 ans de vie politique. Pauline Marois, la nouvelle première ministre a annoncé de son côté les engagements qu’elle entend respecter dans les semaines et les mois à venir.

Publicité

Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

On disait que son statut de gouvernement minoritaire condamnait le Parti Québécois à ne pas respecter son programme électoral puisqu’il devait s’entendre avec les deux autres partis d’opposition. Pourtant sa chef de file, Pauline Marois, frappe un grand coup 24 h seulement après son arrivée au pouvoir.

Apaisement de la crise avec les étudiants

Celle qui assumera bientôt les fonctions de Première ministre annonce que son gouvernement va annuler la hausse des droits de scolarité mis en place par ses prédécesseurs libéraux. Cette augmentation avait mobilisé des centaines de milliers d’étudiants dans les rues pendant des mois.Désireuse de ramener la paix sociale dans la province, la chef du Parti Québécois utilise donc sa prérogative de chef de gouvernement pour calmer le jeu. Le financement de l’université se discutera lors d’un sommet plus tard.

Pour ses autres engagements, elle va part contre avoir besoin de l’appui de l’opposition. Pour abolir la taxe santé qui s’adresse uniformément à tous les contribuables, par exemple, ou pour mieux protéger la langue française. Sûre de ses talents de négociatrice, elle entend même convaincre tous les députés de l’Assemblée nationale de l’appuyer dans les revendications qu’elle veut présenter au gouvernement fédéral canadien.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.