Colombie / Norvège

La Norvège, «facilitateur» du dialogue entre le gouvernement et les FARC en Colombie

Mauricio Jaramillo, alias El Médico (g.), commandant des FARC, lors de son arrivée en conférence de presse à Cuba le 4 septembre 2012.
Mauricio Jaramillo, alias El Médico (g.), commandant des FARC, lors de son arrivée en conférence de presse à Cuba le 4 septembre 2012. REUTERS/Enrique De La Osa
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La diplomatie norvégienne a fait du règlement pacifique des conflits l’un des piliers de sa diplomatie. C’est dans ce cadre qu’elle tente d'aider au retour de la paix en Colombie. Oslo a joué un rôle très actif au cours de ces derniers mois dans le conflit opposant le gouvernement colombien et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Publicité

La Norvège a tissé secrètement des liens entre le gouvernement colombien et les rebelles. Elle leur a offert une aide logistique, explique Ragnhild Imerslund, la porte-parole du ministère norvégien des Affaires étrangères :

« A Cuba, la Norvège a facilité les négociations confidentielles entre le gouvernement colombien et les FARC au cours de ces six derniers mois. Notre rôle consiste à créer une ambiance propice au dialogue et faire en sorte d'établir la confiance entre les deux parties. Nous avons assumé notre rôle : nous n'allons pas devenir des médiateurs, mais nous sommes des facilitateurs pour les deux parties. »

En attendant, les FARC viennent de nommer leur équipe de négociateurs en vue des pourparlers de paix, qui doivent débuter le 8 octobre 2012 à Oslo. Il s'agit de la quatrième tentative de dialogue entre les autorités et les guérilleros, qui compteraient encore 9 000 combattants, selon les autorités, après 48 ans d'existence.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail