Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Guantanamo : première comparution des accusés du 11-Septembre depuis leur mise en accusation

Khaled Cheikh Mohammed lors de cette première audience du procès des Cinq de Guantanamo, le 5 mai 2012.
Khaled Cheikh Mohammed lors de cette première audience du procès des Cinq de Guantanamo, le 5 mai 2012. REUTERS/Janet Hamlin
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Pour la première fois depuis leur mise en accusation il y a cinq mois , cinq suspects dans les attentats du 11-Septembre ont comparu le 15 octobre devant un tribunal militaire à Guantanamo. Les prisonniers se sont relativement mieux conduits que lors de leur précédente comparution en mai.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Il y a cinq mois, les accusés avaient transformé le prétoire en une classe d’élèves chahuteurs, refusant de répondre aux questions, manquant de respect au juge, et lançant des slogans islamistes. Ils ont été hier plus dociles, mais si le bruit a cessé, la couleur était toujours là. Khalid Cheikh Mohamed, qui revendique avoir été le cerveau des attentats, était coiffé d’un turban blanc, lisant de temps à autre un journal, tout en lissant sa barbe teinte au henné.

Assis sur des bancs séparés, les quatre autres co-accusés, vétus de tuniques traditionnelles et de turbans ou de bonnets blancs conversaient occasionnellement à voix basse entre eux. Pendant une suspension d’audience, l’un d’eux a déroulé son tapis de prière.

A une conduite désordonnée, les prisonniers ont préféré le sarcasme : comme le juge leur disait qu’ils pouvaient être condamnés in absentia s’ils n’étaient plus sous la garde des Etats-Unis, l’un des accusés lui a demandé : Vous voulez dire, si nous nous échappons? Un autre ajoutant : « Je ne manquerai pas de vous laisser une note ».

Les audiences vont durer toute la semaine. Elles ont pour objet de préparer le procès qui ne commencera pas avant un an au plus tôt.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.