Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Présidentielle 2012

Etats-Unis : le 6 novembre, un scrutin national... et 174 référendums

Le 6 novembre, les Américains se prononceront aussi sur de nombreuses questions, en fonction de l'Etat dans lequel ils vivent.
Le 6 novembre, les Américains se prononceront aussi sur de nombreuses questions, en fonction de l'Etat dans lequel ils vivent. REUTERS/Kevin Lamarque
6 mn

Le 6 novembre prochain, les électeurs américains vont choisir entre Barack Obama et Mitt Romney. Parallèlement à cette élection à dimension planétaire, ils sont appelés à se prononcer sur une série de « propositions » via des référendums d’initiatives locales. Ces référendums leur permettent d’exprimer leur avis sur des questions allant des plus complexes aux plus improbables. Des scrutins qui ont parfois changé le visage de l’Amérique et son évolution et qui démontrent que, plus que jamais, la vox populi est entendue au pays de l’oncle Sam.

Publicité

Dans quelques jours, les Américains vont se prononcer par référendum dans 37 Etats sur pas moins de 174 propositions... Ainsi va la démocratie directe américaine. Ce mode de fonctionnement, courant chez nos voisins suisses, apparaît inédit dans l’Hexagone. Pourtant, aux Etats-Unis, la procédure référendaire est ancienne. Elle est essentielle aux yeux des citoyens américains et nombre de votes ont marqué l’histoire du pays. Il y a un siècle exactement, par l’un de ces référendums, les femmes ont obtenu le droit de vote dans l’Oregon et l’Arizona.

La Californie, reine du référendum

En Californie, 70 référendums constitutionnels et 200 autres portant sur des lois ordinaires ont eu lieu depuis 1980. Ce 6 novembre, les Américains de cet Etat précurseur en la matière se prononceront, entre autres, sur la proposition 37 qui vise à imposer un étiquetage spécial pour les produits contenant des OGM. Même s’il est à redouter que le « no on 37 » l’emporte tant les géants de l’agrochimie et de l’agroalimentaire font barrage au texte à coups de millions de dollars, la bataille est déjà une victoire médiatique pour les « yes on 37 » dans cet Etat novateur.

Ce 6 novembre ne va pas être des plus calmes pour les Californiens qui se prononceront également sur la question de l’abolition de la peine de mort sous un angle nouveau. Loin des réflexions de conscience et de morale d’ordinaire avancées par les défenseurs et les partisans de la sentence mortelle, la finance s’invite désormais dans le débat. Les abolitionnistes ont trouvé un nouvel argument pour leur combat : preuve à l'appui, ils expliquent qu’un condamné à mort coûte plus cher qu’un condamné à la prison à vie…

La drogue et le mariage gay au menu de plusieurs Etats

Loin des référendums complexes et cruciaux tels ceux sur l’augmentation de taxes dans divers secteurs, de grands sujets d’actualité sont au menu de certains Etats. Les questions de drogues en font partie. De la légalisation de la possession de petites quantités de cannabis à la dépénalisation de la marijuana, en passant par son usage en tant que prescription médicale, une dizaine d’Etats appelle ainsi les électeurs aux urnes. Dans l’Etat de Washington, les partisans du « oui » au référendum d’initiative populaire sur la légalisation de la possession de cannabis en arrivent même à défendre que l’adoption de la proposition 502 va permettre d’en finir avec le racisme et de sauver les vies de plusieurs Latinos et Afro-Américains…

Dans le Colorado, la légalisation de la marijuana, via la proposition 64, enflamme la scène politique locale. Alors que le « oui », défendu par les démocrates locaux, était donné gagnant en septembre, le « non » est de plus en plus donné vainqueur à mesure que le jour J approche. Et l’enjeu est grand puisque le résultat à un vote local est souvent le reflet du vote national.

Un couple d'homosexuels saluent la position de Barack Obama en faveur du mariage gay. Photo : le 9 mai au San Francisco Lesbian Gay Bisexual, en Californie.
Un couple d'homosexuels saluent la position de Barack Obama en faveur du mariage gay. Photo : le 9 mai au San Francisco Lesbian Gay Bisexual, en Californie. REUTERS/Stephen Lam

Dans quatre Etats - Maine, Maryland, Minnesota et Washington-, le mariage homosexuel est aussi à l’ordre du jour des référendums. Jusqu’à présent, le « non » l’a toujours emporté. Dans l’Etat de Washington, le président-candidat Barack Obama appelle les citoyens de cet Etat à voter « oui » en faveur dudit mariage. Si d’ordinaire les candidats ne se mêlent pas des initiatives populaires locales, en cette fin de campagne où Barack Obama et Mitt Romney sont au coude à coude dans les intentions de vote, chacun des deux prétendants espère mobiliser au maximum les catégories d’électeurs qui leur sont à priori favorables, quitte à faire campagne pour certains de ces scrutins référendaires.

Tous les thèmes débattus

Pendant ce temps, alors que les habitants de Virginie doivent aborder la question d’une taxation des boissons gazeuses visant à réduire l’obésité, dans le Massachusetts, la campagne référendaire se focalise autour d'une proposition portant sur le suicide assisté par un médecin. Dans le Boston pilot du 12 octobre, le cardinal O’Malley appelle ses fidèles à se joindre à lui « pour arrêter le suicide assisté en votant “non” à la Question 2 le jour des élections (…) afin de stopper cette mauvaise idée et empêcher cette mauvaise loi d’entrer en vigueur ».

Parmi les 174 référendums à venir, parallèlement aux profondes questions de société qui divisent les Américains, figurent aussi des votations pour le moins improbables. Elles balaient toutes les questions du quotidien des Américains, pouvant aussi bien traiter de leurs animaux de compagnie ou des forages de gaz d’une commune, etc. Ainsi à l’échelle locale, ce 6 novembre 2012, les citoyens en âge de voter de Parma Heights, dans l’Ohio, devront se prononcer par exemple sur l’ouverture de leurs débits de boissons alcoolisées le dimanche. Pendant ce temps, le même jour, les habitants de la région viticole de Napa Valley décideront s’ils autorisent les non golfeurs à s’attabler au restaurant du Chardonnay Golf Club…

Ainsi, le 6 novembre prochain, les électeurs américains n’auront pas la tâche facile. Car, en plus de glisser un bulletin dans l’urne pour Mitt Romney ou Barack Obama, le citoyen d’outre-Altantique devra se prononcer sur de multiples questions locales. D’autant plus que ce jour-là, les Américains voteront aussi pour élire un tiers du Sénat, une douzaine de gouverneurs, la totalité de la Chambre des représentants et de multiples élus locaux…

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.