Etats-Unis / Intempéries

Etats-Unis : Le Nord-Est attend avec inquiétude l’arrivée de l’ouragan Sandy

Image de l'ouragan Sandy prise par satellite entre les Bahamas et la cote est des Etats-Unis, le 26 octobre 2012.
Image de l'ouragan Sandy prise par satellite entre les Bahamas et la cote est des Etats-Unis, le 26 octobre 2012. AFP PHOTO / NASA GOES PROJECT/

Après avoir parcouru la région des Caraïbes, Sandy se dirige maintenant vers la côte nord-est des Etats-Unis. L'ouragan, surnommé par les Américains « Frankenstorm », à cause de la proximité de la fête d'Halloween, pourrait toucher lundi ou mardi les Etats qui vont de la Virginie à New York. A l'approche des élections, le 6 novembre, les derniers jours de campagne devraient en subir les conséquences. Le vice-président démocrate, et le candidat républicain ont tous les deux dû annuler des déplacements prévus ce samedi 27 octobre.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Si Sandy risque d’être si dangereux, c’est que s' il a perdu de sa force actuellement, il va la retrouver dans les prochains jours lorsqu’il rencontrera des fronts froids descendants qui le feront bifurquer vers l’Ouest et les côtes américaines. Soixante-quatre millions d’Américains vivant dans une dizaine d’Etats du nord-est risquent d’être affectés.

Plusieurs gouverneurs dont ceux de New York, de Virginie et du Maryland ont déjà déclaré l’etat d’urgence, de même que le maire de Washington. Pluies torrentielles, vents violents, inondations, chutes de neige dans les montagnes sont à craindre. Une bonne partie de la région risque d’être sans électricité pour un moment. La vente des piles et des générateurs a augmenté.

Ceux qui vivent en bordure de l’Atlantique clouent des plaques de contreplaqué sur leurs fenêtres et remplissent des sacs de sable destinés à stopper les eaux qui pourraient monter de 1,5 à 3 mètres.

Sandy a déjà des effets sur la campagne électorale. Mitt Romney et Joe Biden ont dû annuler des meetings prévus pour le week-end, et en certains endroits, le vote par anticipation, pourrait être suspendu. Ce qui dessert Barack Obama, qui recueille en général plus de votes anticipés que Mitt Romney.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail