Etats-Unis

Tuerie de Newtown : la NRA favorable à la présence de policiers armés dans les écoles

La conférence de presse a été interrompue, par des militants anti-armes brandissant des banderoles accusant la NRA de « tuer les enfants » et d’avoir « du sang sur les mains », Washington, le 21 décembre 2012.
La conférence de presse a été interrompue, par des militants anti-armes brandissant des banderoles accusant la NRA de « tuer les enfants » et d’avoir « du sang sur les mains », Washington, le 21 décembre 2012. Alex Wong/Getty Images/AFP

Une semaine après la tuerie de Newtown, la National Rifle Association (NRA), le puissant lobby américain des armes, a trouvé une solution pour éviter de nouvelles fusillades dans les établissements scolaires : c'est se défendre par les armes. La NRA réclame ainsi la présence d'un policier armé dans toutes les écoles des Etats-Unis. La puissante association des détenteurs d'armes à feu l'a annoncé le 21 décembre lors de sa première conférence de presse depuis la fusillade de Newtown. La semaine dernière, un jeune homme avait ouvert le feu dans cette petite ville du Connecticut, tuant 26 personnes, dont 20 enfants.  

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

Devant les journalistes, le vice-président exécutif de la NRA est affirmatif. La violence à l’origine de la fusillade de Newtown trouve sa source dans les médias, dans les jeux vidéos et dans le cinéma qui la promeuvent sans arrêt.

Pour Wayne Lapierre, la société américaine est peuplée de monstres que seules d’autres armes peuvent arrêter : « La seule façon d’arrêter un méchant avec une arme, c’est de lui opposer un gentil avec une arme. J’appelle aujourd’hui le Congrès à agir immédiatement pour accorder les moyens nécessaires à mettre un officier de police armé dans chaque école des Etats-Unis ».

La seule manière d’empêcher un monstre de tuer nos enfants c’est de nous impliquer et de nous investir personnellement dans un plan de protection totale. J’appelle dès aujourd’hui le Congrès pour autoriser la mise en place de policiers armés dans chaque école de notre pays, dès la rentrée en janvier.

Wayne Lapierre

Pas question de réguler le marché des armes, donc. Et la NRA entend peser de tout son poids dans le débat : « La NRA mettra tout son savoir, toute son énergie et toutes ses ressources pour développer un programme national de protection des écoles », déclare Wayne Lapierre.

A deux reprises, la conférence de presse a été interrompue, par des militants anti-armes brandissant des banderoles accusant la NRA de « tuer les enfants » et d’avoir « du sang sur les mains ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail