Etats-Unis

Etats-Unis: la Chambre des représentants approuve une partie de l’aide pour les victimes de Sandy

Une maison détruite par l'ouragan Sandy, à Staten Island, New York, le 4 janvier 2013.
Une maison détruite par l'ouragan Sandy, à Staten Island, New York, le 4 janvier 2013. REUTERS/Eduardo Munoz
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Par 354 voix contre 67, la Chambre des représentants a approuvé ce vendredi 4 janvier une toute petite partie de la rallonge budgétaire demandée par le président Obama pour aider les victimes de l’ouragan Sandy. Le Sénat avait voté la semaine dernière un budget d’assistance de 60,4 milliards de dollars. Mais la Chambre a renâclé, déclenchant la colère des gouverneurs des Etats affectés par la catastrophe.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

La Chambre n’a approuvé ce vendredi qu’un sixième de la somme demandée par Barack Obama, soit un peu moins de 10 milliards de dollars, qui permettront de financer un programme fédéral d’assistance aux victimes d’inondations. La Chambre a promis d’examiner la demande pour les 50 milliards supplémentaires à partir du 15 janvier.

La réticence des républicains et leur lenteur à accorder de l’aide aux sinistrés de Sandy a déclenché une tempête politique à Washington. Les gouverneurs des deux Etats les plus affectés, le New Jersey et New York , n’ont pas caché leur colère. « Honte au Congrès », a lâché le gouverneur républicain du New Jersey, Chris Christie, qui n’a jamais la langue dans sa poche.

Certains élus républicains ont partagé cette indignation, mais d’autres, représentant la mouvance Tea Party, ont fait preuve d’une surprenante insensibilité à l’égard des souffrances de plusieurs centaines de milliers de leurs compatriotes qui ont tout perdu lors de l’ouragan d’octobre. La raison de leur parcimonie : leur désir forcené de réduire le déficit. Parmi ceux qui ont voté ce vendredi contre la rallonge, Paul Ryan, l’ancien colistier de Mitt Romney.

Lorsque les discussions reprendront sur l’octroi du restant de l’aide, les conservateurs ont déjà prévenu qu’ils la passeraient au peigne fin, éliminant tout dollar qui n’ira pas directement aux victimes de Sandy.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail