La revue de presse des Amériques

A la Une : le « couac » du Superbowl américain

5 mn

Publicité

Toute la presse, mais vraiment toute la presse – du tabloïd au très sérieux New York Times – revient sur la finale de la Ligue de football américain, un match disputé entre Baltimore et San Francisco. Même la Première dame, Michelle Obama, a suivi le grand spectacle sportif, nous apprend Politico.

Le New York Times s’étonne de la panne d’électricité qui a interrompu le jeu pendant treente-cinq minutes. C’était ça, en fait, « le vrai événement de la soirée », estime le journal. La panne d’électricité a plongé le Superdome de la Nouvelle-Orléans dans la pénombre. « Les 70 000 spectateurs réunis dans le stade et des millions d’Américains qui regardaient le match à la télévision se sont alors posés la question : comment cette panne va-t-elle influencer la partie ? » La réponse vient de Joe Flacco, le quarterback de Baltimore. « Il faut être honnête, dit-il dans les colonnes du Washington Post, si on a gagné c’est grâce à l’interruption du match ». Un avis partagé par le journal. « Avec le courant est revenue aussi l’énergie pour l’équipe de Baltimore ».

Autre personne qui a réussi le Superbowl : la chanteuse Beyoncé. Même le New York Times consacre un article de trois pages à la performance de Beyoncé, qui a assuré le spectacle de la mi-temps. Tout le monde se demandait si elle allait chanter en direct ou en playback (comme lors de l’investiture de Barack Obama). Le New York Times rassure les fans : oui, elle a chanté en direct, et elle a même très bien chanté, avec beaucoup d’intensité dans sa voix. « Voilà la preuve, conclut le New York Times, que derrière la machine Beyoncé se trouve bien un être humain ».

Un ancien tireur d'élite tué par un vétéran de guerre

Chris Kyle a été abattu avec un autre homme samedi dernier. Cela s’est passé sur un stand de tir au Texas. « L’enquête est en cours pour éclaircir les circonstances exactes de la tuerie », écrit USA Today. Un suspect a été arrêté, un jeune homme de 25 ans. « Mais pour l’instant, la police n’a pas encore trouvé de mobile pour le meurtre », ajoute le journal. Mais alors qui était Chris Kyle ? Le Washington Post revient sur la carrière de cet ancien tireur d’élite. Dans son autobiographie publiée l’an dernier, Chris Kyle racontait ses dix années de service dans l’armée. Lors de ses missions en Irak, il a tué plus de 150 personnes, des actes qu’il ne « regrettait » pas, écrit le Washington Post.

Elections cubaines sans surprise
 
Les législatives de dimanche 3 février 2013 se sont déroulées sans grande surprise, estime El Nuevo Herald. « L’opposition n’a pas pu participer aux élections, écrit le journal floridien. Du coup, le président Raul Castro est assuré d’être réélu à la fin du mois ». En fait, le seul événement du vote d’hier était la réapparition publique de Fidel Castro, 86 ans.

Le journal officiel Juventud Rebelde publie une photo qui le montre vêtu d'une chemise sombre à carreaux et d'un blouson noir. Appuyé sur une canne, le lider maximo est en train de parler avec des enfants dans un bureau de vote de La Havane. « Comme d’habitude, il affiche un grand sourire et se montre affable avec tout le monde », écrit Juventud Rebelde. Selon le quotidien, Castro ne s’est pas fait prier pour commenter le déroulement des législatives : « Vous savez, ici les élections n’ont rien à voir avec celles des Etats-Unis où seule une minorité se rend aux urnes ». Effectivement, selon Juventud Rebelde, la participation aux élections cubaines a atteint 86,17% .

Le carnaval débute au Brésil

Au début des festivités, quelques voix critiques se font entendre. Zeca Pagodinho, une grande figure de la samba, déplore la disparition du carnaval de son enfance. « La fête spontanée, la magie, tout ça est parti », regrette-il dans la Folha de Sao Paulo, avant d’affirmer : « En fait, il n’y a plus de carnaval aujourd’hui ».
 
Il y en a qui ne seront sûrement pas d’accord avec lui, car hier les premiers défilés ont commencé à Rio de Janeiro. Environ 30 000 personnes ont envahi les rues, ils ont choisi la corruption comme thème principal. C’est à la Une d’O Globo. Sur la manchette, on voit un participant au défilé déguisé en zombie et tenant une pancarte où il est écrit : « Depuis le temps que j’entends le gouvernement promettre de lutter contre la corruption, je suis devenu un mort-vivant ». D’ailleurs aujourd’hui, la Folha de Sao Paulo nous apprend l’élection d’un nouveau président du Sénat, déjà accusé de corruption.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail