Accéder au contenu principal
Revue de presse des Amériques

A la Une, les Etats-Unis préoccupés par les cyber-attaques en provenance de Chine

Publicité

 

Le New York Times dans son éditorial de ce mercredi s’inquiète du fait que « Washington n’a pas eu beaucoup de succès dans ses tentatives de convaincre Pékin de freiner ses hackers, même si les experts et les officiels américains ont fait savoir depuis longtemps que la Chine est la principale source d’attaques informatiques vers les Etats-Unis ». Et le journal titre d’ailleurs « les cyber-jeux chinois ».

La veille, ce même journal avait fait paraître un article sur l’étude publiée par Mandiant, une société américaine de sécurité informatique sur la sophistication des groupes de hackers. Ils ont suivi certains de ces groupes pendant six ans et enregistré 141 attaques, dont certaines qui ont pénétré des unités de l’armée.

Les représentants du gouvernement chinois ont dénoncé ce rapport en lui objectant le fait qu’il était très difficile de déterminer qui était derrière des attaques menées au niveau international. Pour l’instant poursuit le journal, « Obama a choisi de ne pas entrer en confrontation directe avec la Chine ». Mais la patience commence à s’éroder. « La Chine et les Etats-Unis doivent coopérer sur de nombreuses questions de sécurité mais cela ne pourra pas se faire si les deux pays terminent par se livrer une guerre informatique », conclut le journal.

Au Venezuela, depuis le retour de Chavez, aucune photo n’a filtré

Son absence sur la scène médiatique donne lieu à de multiples rumeurs sur son état de santé réel, alors qu’une chape de plomb recouvre le 9e étage de l’hôpital militaire de Caracas comme le décrit El Tiempo de Colombie. Le président bolivien en visite spéciale à Caracas n’a même pas pu voir son ami Hugo Chavez, souligne le journal vénézuélien El Nacional.

Certains ne se privent pas d’écrire dans les colonnes des journaux que Chavez ne serait pas en état de poursuivre son mandat. C’est ce que déclare l’ex-secrétaire du gouvernement de Bogotá, le colombien Antonio Navarro Wolff dans les colonnes du journal en ligne Semana.com. « Apparemment, dit-il, il a des métastases, c’est pour cela qu’il va prêter serment pour ensuite démissionner ». Antonio Navaro Wolff dit avoir un informateur de première main sur l’évolution de l’état de santé de Hugo Chavez.

« Assurer la fin du mandat de Chavez »

Selon Antonio Navarro, « Hugo Chavez est rentré au Venezuela pour régler les questions juridiques liées à sa succession et stabiliser la conjoncture politique afin de promouvoir la candidature de Nicolas Maduro », son ancien vice-président qui, de fait, l’est toujours. Et ceci pourrait se faire très rapidement selon ses informateurs : « Les élections présidentielles pourraient avoir lieu en juin prochain et Chavez devrait donc prêter serment puis démissionner au plus vite. Car il faudra choisir un nouveau président au maximum dans les 30 jours comme le prévoit l’article 233 de la Constitution ».

Antonio Navarro souhaiterait que rien de tout cela ne soit vrai. « J’aurais espéré qu’il n’ait pas de métastases et qu’il continue à gouverner le Venezuela », conclut-il, car selon lui, « la stabilité de ce pays a des conséquences sur tout le continent ».

Au Chili, cinq dirigeants de la secte pédophile de Colonia Dignidad en prison

La Cour Suprême a condamné lundi 28 janvier 2013 trois Allemands et un Chilien à des peines de 5 à 11 ans de prison pour viol et complicité de viol sur mineurs de moins de 12 ans, abus sexuels et enlèvements de mineurs. Un cinquième, Hartmut Hopp âgé de 67 ans, est en fuite « sans doute en Allemagne ». 

Les quatre personnes vont passer leur première nuit « dans la prison de Cauquenes ». Ils dirigeaient la sinistre Colonia Dignidad, devenue Villa Baviera, avec l’ancien nazi Paul Schäfer qui avait créé cette colonie allemande en 1961 (arrêté en 2006 en Argentine, il est décédé en 2010). C’est à cet endroit qu’ont été enregistrés dès sa création « des actes pédophiles, des expériences inhumaines, où obligation était faite aux adeptes de parler allemand, où les hommes et les femmes étaient séparés et les enfants arrachés à leur mère ». Une « colonie » située au sud du Chili qui a aussi servi à « détenir, torturer et faire disparaître des prisonniers politiques pendant la dictature d’Augusto Pinochet » entre 1973 et 1990. Quatorze autres personnes ont aussi été condamnées à des peines moins lourdes pour avoir couvert ces activités ou en avoir été complices. La justice chilienne veut ainsi refermer une page douloureuse de son histoire.

Au Brésil, le gouvernement va augmenter les aides pour les plus démunis

Ces mesures font partie intégrante du Plan Bolsa Familia, Bourse pour les Familles, un plan mis en place sous le mandat du président Luis Ignacio Lula da Silva. Cette fois, explique Folha de Sao Paolo, « il s’agit d’augmenter l’aide financière à un minimum de 70 reals par personne ». Cette augmentation va bénéficier à deux millions et demi de familles supplémentaires et ne coûter que 773 Millions de reals, environ 300 millions d’euros.

Au total, 22 millions de personnes pourront ainsi être extraites de la misère, écrit Infolatam, car « 70 reals est le seuil du revenu en dessous duquel une famille peut être considérée en état d’extrême pauvreté dans le pays ».
Mais la présidente Dilma Rousseff avertit que « la misère ne s’arrête pas avec cette initiative » car encore 2 millions et demi de personnes vivent sous le seuil d’extrême pauvreté et ne se sont pas encore inscrites au programme « Bolsa Familia ». « Nous devons faire en sorte qu’elles reçoivent ces aides auxquelles elles ont droit » a déclaré la présidente.

Le gouvernement doit donc localiser ces personnes afin d’éradiquer la pauvreté, mais ce n’est pas suffisant pour ne pas sombrer à nouveau, a ajouté Dilma Roussef : « Il faut atteindre d’autres objectifs, comme l’accès à l’éducation, à la santé et à un emploi de qualité ».

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.