Accéder au contenu principal
Haïti / ONU

Choléra en Haïti : l’ONU rejette les demandes d’indemnisations

Malades dans le Centre de Traitement du Choléra de l’Hôpital Médecins Sans Frontières de Drouillard, dans la commune de Cité soleil (Haïti).
Malades dans le Centre de Traitement du Choléra de l’Hôpital Médecins Sans Frontières de Drouillard, dans la commune de Cité soleil (Haïti). RFI/Alice Milot
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les Nations unies refusent de payer les centaines de millions de dollars de compensation demandées par les victimes du choléra en Haïti. L’épidémie qui a tué des milliers de personne aurait été introduite par des casques bleus, mais l’ONU invoque l’immunité juridique.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Cette décision n’arrangera sans doute pas l’image de l’ONU en Haïti. Les Nations unies ont décidé d’opposer une fin de non recevoir aux demandes d’indemnisation des victimes du choléra. Ces demandes ne sont pas recevables, dit l’ONU, car l‘organisation bénéficie d’une immunité diplomatique.

L’ONU refuse donc d’évoquer sa responsabilité dans l’épidémie de choléra de 2010 attribuée à des casques bleus népalais. Contrairement à des experts américains, les experts mandatés par l’ONU n’avaient pas trouvé de preuve déterminante de la responsabilité des casques bleus.

Une organisation basée à Boston, l’Institut pour la justice et la démocratie en Haïti, réclamait à l’ONU 100 000 dollars pour les familles de chacune des 8 000 victimes de cette épidémie.

Le secrétaire général de l’ONU a téléphoné au président haïtien Michel Martelly pour l’informer de cette décision. Les avocats des victimes ont indiqué leur intention de poursuivre leur action contre l’ONU devant des tribunaux nationaux en Haïti, aux Etats-Unis ou en Europe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.