Haïti

Haïti: l'ex-dictateur Jean-Claude Duvalier enfin face à la justice

Jean-Claude Duvalier écoute l'énoncé des charges retenues contre lui au tribunal de Port-au-Prince, le 28 février 2013.
Jean-Claude Duvalier écoute l'énoncé des charges retenues contre lui au tribunal de Port-au-Prince, le 28 février 2013. REUTERS/Swoan Parker

L’ancien dictateur aux commandes d'Haïti durant les années 1970-1980 a enfin accepté de comparaître devant la cour d’appel de Port-au-Prince. Convoqué depuis plusieurs semaines, Jean-Claude Duvalier s’était défilé à trois reprises. A la barre, « Baby Doc » n’avait pas l’air inquiet, au contraire, il a lancé au juge : « Qu’avez-vous fait de mon pays ? ». Pourtant, il est accusé d’arrestations arbitraires, tortures et détentions illégales.

Publicité

Selon Reed Brody, conseiller juridique et porte-parole de Human Rights Watch, Jean-Claude Duvalier sait qu’il sera difficile de le juger. De plus, il peut compter sur des soutiens au plus haut niveau de l’Etat.

C'est difficile parce que le système de justice est très faible (...) et c'est des crimes qui ont été perpétrés il y a 25, 30 ou 35 ans.

Reed Brody

Mais même si rien n’a encore été tranché dans cette affaire, le fait que Jean-Claude Duvalier se retrouve sur le banc des accusés est un fait historique.

Si quelqu'un comme Duvalier n'est pas jugé, comment on va juger quelqu'un qui a volé un poulet pour faire vivre sa famille ? Comment on peut instaurer un Etat de droit quand celui qui est accusé des pires crimes s'en tire ?

Reed Brody

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail