Etats-Unis

Attentat de Boston: «l’homme sur le toit», le suspect des réseaux

Un mystérieux homme sur le toit fait parler de lui sur Twitter. Via : @Boston_to_a_T
Un mystérieux homme sur le toit fait parler de lui sur Twitter. Via : @Boston_to_a_T Dan Lampariello

Encore sous le choc des explosions lors du marathon de Boston, les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, plateformes de partage…) se lancent dans une conversation effrénée autour des raisons de ce crime terroriste, jusqu’à mener une enquête 2.0. Ce qui n’est pas sans satisfaire le FBI toujours à la recherche de précieux indices. Mais prudence avant de tirer des conclusions hâtives…

Publicité

Les réseaux sociaux représentent un redoutable outil de conversation, mais s’avèrent également très utiles pour se mobiliser autour d’une cause. Très vite, à la suite des explosions à Boston, c’est sur les réseaux sociaux que les appels aux dons, à la prière ou tout simplement les cris de détresse ont été les plus poignants et retentissants. Depuis, c’est aussi une mobilisation 2.0 qui a été encouragée par le FBI. Ainsi pour les besoins de l’enquête, les policiers cherchent à rassembler le maximum d’indices (photos, témoignages…). Et rien de mieux que les réseaux sociaux.

C’est un peu « Twitter mène l’enquête »

C’est donc par le biais de plateformes que les internautes se mobilisent en partageant des photos qui leur semblent significatives. Le cliché d’un mystérieux homme sur le toit a ainsi suscité beaucoup de commentaires, mais aussi celui d’un autre homme avec un sac à dos correspondant à celui retrouvé à proximité de la bombe. C’est un peu « Twitter mène l’enquête » au moment même où de nombreux commentateurs découvrent que ce site de partage devient incontournable et particulièrement fiable (avec des nuances certes) lors de tels événements.

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail